frenhaessw

ALEX SAAB AU CŒUR D’UNE INJUSTICE NOTOIRE

Une simple escale de ravitaillement au Cap-Vert qui se transforma en un film dramatique tel un film digne d’Hollywood. Le diplomate vénézuélien Alex SAAB, vit depuis des mois une torture et une violation sans pareille de sa dignité humaine. Il était en mission humanitaire commandée et voyageait à cette fin du Venezuela en Iran.

16 Aoû 2021    

Selon certaines indiscrétions, au moment de son arrestation, aucun mandat d’arrêt n’a été présenté. Il s’est même avéré, dans un second temps, que la notice rouge d’Interpol, depuis retirée, n’avait été émise qu’à la suite de ladite arrestation. Cette notice n’avait pour raison d’être que des motivations politiques des autorités américaines pour mettre un terme au soutien de l’ambassadeur Alex SAAB au Venezuela. Ressortissant colombien d’origine libanaise, il est inculpé par un tribunal fédéral de Floride de blanchiment de 350 millions $ via le système financier américain. Mais également accusé de servir de prête-nom au président Nicolas MADURO dans un vaste réseau de détournement de l’aide humanitaire américaine destinée au Venezuela étranglépar les sanctions de Washington.

L'équipe de défense d'Alex SAAB dénonce une opération d'écoute illégale. La Cour suprême du Cap-Vert a déclaré quelques temps après qu'Alex Saab est libre. Une liberté apparente au regard des restrictions drastiques tel « un chien enragé surveillé de très près ».

QUAND LES DROITS HUMAINS DEVIENNENT UNE RECITATION NON APPLIQUEE

Le Dr Jose Manuel PINTO MONTEIRO de l’équipe de défense a souligné « alors qu'Alex SAAB n'est plus dans une cellule de 2 mètres sur 2 en isolement, la communauté publique et mondiale des nations civilisées doit être conscienteque sa « liberté » actuelle signifie qu'il vit dans une maison surveillée par 50 gardes lourdement armés qui ont tous les clés de la maison, qui peuvent tous entrer dans sa maison à tout moment ou la nuit, qui aiment tous engager et désengager leurs mitrailleuses chaque fois qu'ils passent devant M. SAAB pour rappeler la véritable étendue de sa "liberté" et M. SAAB ne peut pas verrouiller l'une de ses portes de zone privée, y compris la salle de bain. Il est important de noter qu'il ne peut quitter la maison à aucun moment comme s'il était en prison. Il a ajouté : « Aujourd'hui, nous avons appris que dans la maison d'à côté qui abrite les gardes armés de M. Saab avec la police locale en collaboration avec

des partenaires externes, nous écoutons depuis quelque temps les conversations privées de M. SAAB avec non seulement sa sœur, mais aussi des conversations sensibles entre M. SAAB et ses avocats locaux ». S’insurgeant face à cette situation, il déclara « Nous dénonçons avec la plus grande fermeté cette violation des droits de l'homme fondamentaux et fondamentaux de M. SAAB. Selon certaines sources concordantes, le procureur Luis Jose LANDIM avait été expulsé en 2014 pour conflit d’intérêts. La défense appelle les dirigeants de la Communauté de la CEDEAO, de l'Union africaine et du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à se joindre à l'équipe de défense pour condamner cette conduite scandaleuse et illégale du Cap-Vert ». Une liberté qui se rapproche d’une détention à ciel ouvert. Cette décision de la Cour Supreme déclarant SAAB libre donnait lieu sans doute à une interprétation autre dont seul la police avait accès. « Cela signifie qu'il est libre d'être torturé psychologiquement, libre d'être détenu sans mandat, libre de se voir refuser l'accès aux soins de santé dont il a besoin, libre de se voir refuser la justice et libre d'être déshumanisé par le système judiciaire capverdien qui a été sacrifié par le Premier ministre, le ministre de l'Intérieur et le procureur général à l'autel de l'opportunisme politique » a déclaré sa défense.

Notons que la défense d’Alex SAAB a rendu public une Déclaration en date du 16 Aout 2021 décriant un traitement odieux à l’endroit de son client. Elle dénonce « Un traitement inacceptable pour tout inculpé ou être humain, encore plus quand il s’agit d’un gouvernement étranger en transit vers un pays tiers. La stricte application du Droit international est donc un impératif

Abonnez-vous à la chaine Youtube d'Afrique Media

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741