frenhaessw

Massacres d'Inates: le ministre de la Défense nigérien conteste les conclusions de la CNDH

Au Niger, le ministre de la Défense continue de soutenir son armée envers et contre tous. Issoufou Katambe nie, une nouvelle fois, toute responsabilité de ses soldats dans les massacres qui ont endeuillé le secteur d'Inates, dans la région de Tillabéri, au nord-ouest du pays.

14 Sep 2020    
Des soldats nigériens en patrouille (photo d'illustration). Des soldats nigériens en patrouille (photo d'illustration). ISSOUF SANOGO / AFP

 Au Niger, les massacres d'Inates ont eu lieu en mars et avril derniers et ont fait au moins 71 morts. Les conclusions d'une enquête menée par la Commission nationale des droits humains (CNDH) accusent des éléments de l'armée nigérienne d'être responsables de ces tueries de victimes civiles dont les corps ont été retrouvés dans plusieurs fosses communes de la région.

Issoufou Katambe, ministre de la Défense nigérien, estime que c'est à la justice d'établir la vérité sur ce qui s'est passé.

L’armée ne se reconnait pas à travers ces massacres et nous continuons à apporter notre soutien aux forces de défense et de sécurité dans le combat qu’elles mènent de jour et de nuit contre les terroristes ou contre la criminalité transfrontalière. […] J’ai reçu le rapport de la CNDH. J’ai accusé réception et l’ai envoyé au niveau de la juridiction compétente. […] La CNDH a dit ce qu’elle a à dire. Nous avons dit ce que nous avons à dire. Attendons que la juridiction tranche.

Un soutien à l’armée pour éviter tout risque sécuritaire

Pour Seidik Abba, spécialiste des groupes terroristes dans la zone du Sahel, ce soutien infaillible s'explique par le fait que le pouvoir souhaite éviter un risque sécuritaire. « Les autorités politiques ont encore besoin de cette armée sur le front, sur la zone des trois frontières. Le pouvoir a besoin d’un investissement total de l’armée ».

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde