frenhaessw

Donald Trump conseille à l’Egypte de bombarder le barrage éthiopien de la Grande Renaissance

Selon Donald Trump, l’Egypte devrait tout simplement bombarder le barrage de la Grande renaissance, l’Ethiopie ayant enfreint l’accord entre les parties en démarrant le remplissage. L’UE appelle à un règlement pacifique tandis que l’Ethiopie réitère sa bonne volonté tout en se montrant ferme.

27 Oct 2020    

Après l’échec de son intermédiation et la suspension de son aide humanitaire à l’Ethiopie, Donald Trump propose une autre alternative à l’Egypte à propos du barrage de la Grande Renaissance. Le bombarder tout simplement. « L’Ethiopie n’a pas respecté l’accord. C’est très dangereux. L’Egypte doit faire sauter ce barrage. Je le dis haut et fort. Oui, ils doivent le détruire », a affirmé le président lors de l’annonce de la normalisation des relations entre Israel et le Soudan.

Cette option militaire, proposée par le président américain, a été écartée par l’Egypte en septembre dernier lorsque l’Ethiopie a entamé le remplissage du barrage sans qu’un accord soit trouvé sur les conditions de son exploitation. L’Egypte craint en effet que la construction du barrage de 6 450 MW sur le Nil mette en danger son approvisionnement en eau douce.

Face à la déclaration de Trump, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a assuré que son pays travaille au règlement pacifique de la situation, « mais que les menaces contre sa souveraineté sont une violation au droit international ». Rappelons que le pays a récemment déployé l’armée près du barrage et a interdit le survol de son site pour des raisons de sécurité.

Malgré les dissensions internes, le peuple éthiopien est fortement mobilisé derrière ce projet de barrage dans lequel il a déjà investi plus de 4 milliards $ de fonds propres. Le hashtag #Itsmydam (c’est mon barrage en français) inonde littéralement les réseaux sociaux éthiopiens.

Pour sa part, l’Union européenne a appelé le pays à œuvrer avec diligence pour l’obtention d’un accord pacifique sur l’exploitation du barrage.

  Source : agenceecofin

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde