frenhaessw

Bavure Policière: L'inégalité raciale et le racisme institutionnel sont profondément enracinés aux États-Unis

Des bavures policières commises à l'égard des Noirs sont monnaie courante aux États-Unis. C'est le résultat de l'inégalité raciale et du racisme dans le système judicaire américain, selon des habitants de la ville d'Elizabeth en Caroline du Nord.

04 Mai 2021    

Andrew Brown, un Noir de 42 ans, a été abattu le 21 avril par des shérifs adjoints un jour après que Derek Chauvin a été reconnu coupable du meurtre de George Floyd. La mort de Brown a provoqué plusieurs jours de manifestation. Une autopsie indépendante a révélé que Brown avait reçu cinq balles, dont une dans la tête. Des proches de Brown ont demandé à plusieurs reprises aux autorités policières de publier l'intégralité du contenu de la caméra de vidéosurveillance, alors que celles-ci n'ont diffusé qu'un clip d'environ 20 seconde. Les juges de Caroline du Nord ont statué que sa famille pouvait visionner l'intégralité de la vidéo dans les 10 jours. Selon un témoin, Brown voulait simplement s'enfuir. "J'ai entendu le premier coup de feu et je suis descendu ici et j'ai vu les officiers se tenir derrière sa voiture, lui tirer dessus. Son véhicule a percuté un arbre. Il a cherché à quitter le lieu où vous voyez la boue", a dit Demetria Williams, témoin. Selon la famille de Brown, aucune drogue ou arme n'avait été saisie sur son corps. Il est tristes de constater qu'aucune leçon n'a été tirée de la mort de Floyd. Des habitants locaux ont transformé la maison de Brown en mémorial pour rappeler aux gens sa tragédie. "C'est une sorte de mémorial et c'est un rappel de ce qui se passe trop souvent dans ce pays et dans notre communauté", a dit Ulysses Edwards, un tatoueur qui a peint le portrait de Brown sur le mur de sa maison pour lui rendre hommage. Il a estimé que la brutalité policière contre les Noirs n'était pas rare aux États-Unis parce que les problèmes de l'inégalité et du racisme dans le système de justice sont profondément enracinés et ravagent généralement les quartiers défavorisés. "Je pense que le système est totalement injuste et qu'il faut le changer pour qu'il soit plus égalitaire. Le système d'aujourd'hui nous fait taire", a-t-il expliqué. Les forces de l'ordre ont arrêté plusieurs manifestants ces derniers jours, et le gouvernement local a déclaré que toute manifestation avait besoin d'une autorisation préalable. Et selon les règles en vigueur, la demande de manifestation doit être soumise aux services concernés dans un délai de 90 jours avant la date de rassemblement.

Abonnez-vous à la chaine Youtube d'Afrique Media

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741