Gabon : Des officiers de haut rang de l’armée annoncent avoir mis « fin au régime en place »

Un groupe d’officiers supérieurs de l’armée gabonaise a annoncé, tôt mercredi, sur les ondes de la Télévision Publique, qu’ils avaient pris le pouvoir.

Ces développements interviennent peu après que le Centre gabonais des élections (CGE) a confirmé la victoire du président sortant, Ali Bongo, qui a recueilli 64,27 % des suffrages et a ainsi officiellement été réélu pour un troisième mandat.

« Aujourd’hui, 30 août 2023, nous, forces de défense et de sécurité réunies au sein du Comité de transition et de restauration des institutions (CTRI), au nom du peuple gabonais et en tant que garants de la protection des institutions, avons décidé de défendre la paix en mettant fin au régime en place », a déclaré un porte-parole militaire.

Il a également annoncé l’annulation des élections générales du 26 août, la fermeture de toutes les frontières jusqu’à nouvel ordre et la dissolution de toutes les institutions de la république.

Les résultats des élections « sont tronqués », a-t-il ajouté, les déclarants nuls et non avenus.