frenhaessw

Jerusalema, la chanson sud-africaine devient un tube planétaire

Cette chanson vient d’être désignée meilleure chanson de l’année par la chaine MTV Africa. Et son histoire en dit beaucoup sur le monde de 2020, par temps de Covid.

15 Nov 2020    

 Si vous avez des ados à la maison, ils connaissent sûrement Jerusalema. L’histoire de cette chanson débute il y a un an. Fin novembre 2019, les artistes sud-africains Master KG et Nomcebo Zikode [c’est la chanteuse] sortent ce titre dans leur pays. C’est un peu un gospel, une prière qui demande pardon et protection à Dieu : "Jérusalem est ma maison, ne me laisse pas tomber". Le morceau connait un vrai succès en Afrique du Sud. Sa douceur fait du bien par temps de confinement. Rappelons que l’Afrique du Sud est le pays d’Afrique le plus touché par l’épidémie, 20.000 morts, 750.000 personnes contaminées.

L'impact du réseau Tik Tok

Mais c’est un succès qui dans un premier temps ne franchit pas les frontières jusqu’à ce que les réseaux sociaux s’en mêlent et en particulier le réseau Tik Tok. Le morceau, en février, est d’abord repris en Angola, au Nord de l’Afrique du Sud. Puis par le biais de la langue, l’Angola est un pays lusophone, la chanson atteint le Portugal. Et se déclenche alors un phénomène via Tik Tok : le Jerusalema Dance Challenge. Un peu partout sur la planète, des personnes confinées vont se filmer en train de reproduire la danse originale qu’interprètent les artistes sud-africains sur le clip de départ. C’est une traînée de poudre. En Amérique du Sud, des mineurs se filment en train de danser, en Asie des soignants, en Afrique des nonnes, etc. On avait déjà eu un peu ce type de phénomène il y a quelques années avec le morceau sud-coréen Gangnam Style.

ryh

234 millions de vues sur YouTube

Jerusalema atteint en septembre le sommet des charts en Europe, en Allemagne, en France. Il est repris par de nombreux artistes, le nigérian Burna Boy, un groupe de salsa au Venezuela, ou en France le chanteur Vianney. Le Dance Challenge atteint aussi, depuis la rentrée, de nombreux lycées. Un exemple, cette semaine : les élèves d’un lycée professionnel de Cognac ont fait une chorégraphie sur le morceau pour attirer l’attention de futurs employeurs sur leur disponibilité à venir sur le marché du travail, malgré l’épidémie.

Jerusalema vient donc de décrocher le titre de meilleure chanson de l’année en Afrique, compte 234 millions de vue sur Youtube. Et c'est le morceau le plus recherché au monde sur l’application Shazam.  

Un emblème pour l'Afrique du Sud

C’est aussi une fierté pour l’Afrique du Sud parce que c’est sans doute le premier tube de portée planétaire qui vienne d’Afrique. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a récemment invité tous ses compatriotes à poster des vidéos en train de danser. Et après le titre décroché cette semaine, le ministre sud-africain de la culture s’est dit "fier de ses artistes qui représentent le pays de manière rassembleuse et sans précédent". En fait, toute l’Afrique Noire revendique ce morceau. Par exemple, le président de République Démocratique du Congo, Felix Tshisekedi, a lui aussi rendu hommage aux deux artistes.

  Source : francetvinfo 

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde