frenhaessw

Les Sénégalais suivent de près les événements en Guinée

La situation à Conakry inquiète au-delà des frontières guinéennes, même si certains pensent que le putsch était nécessaire.

13 Sep 2021    

La forte communauté guinéenne vivant au Sénégal ne cache pas son inquiétude face au coup de force en Guinée. Les Sénégalais, eux, ont des avis partagés.

A Dakar, les centaines de milliers de Guinéens établis au Sénégal sont sous le choc de ce qui s’est passé dans leur pays.

Pour Amadou Diallo, c’est un lendemain incertain qui se profile.

"Nous sommes maintenant en plein processus de transition car l’armée a le pouvoir et ce n’est pas la première fois. Donc il est légitime de s’inquiéter", nous dit-il.

Amadou se pose mille et une questions: "Est-ce que les militaires vont bien gérer la situation? Et surtout, est-ce qu’il vont rendre le pouvoir aux civils? L’avenir nous édifiera en tout cas je prie pour la paix en Guinée et je souhaite que l’armée ne s’accroche pas au pouvoir. Il faut organiser des élections transparentes pour que notre pays reprenne un nouveau souffle", espère-t-il.

Les ressortissants Guinéens ne sont pas les seuls à suivre la situation de près.

Pape Samba, un Sénégalais qui s’intéresse régulièrement à l’actualité politique en Guinée, est loin d’être surpris.

"Je sais que les coups d’État sont bannis mais parfois, il est nécessaire de passer par là pour redresser politiquement un pays. Si vraiment ce putsch va permettre à la Guinée de prendre un nouveau départ, on peu dire que c’est une bonne chose", souligne-t-il.

Pape estime que le président renversé, Alpha Condé, a fait "un forcing en imposant un troisième mandat et c’est illégal. J’espère bien que les pays limitrophes vont en tirer une leçon".

Même analyse de la part d'Ahmadou Bamba Seye. Pour lui, la situation en Guinée est un signal fort pour tous autres pays du continent, notamment le Sénégal.

"Il s’agit d’un message fort adressé aux dirigeants africains. Quand un président transgresse les lois et n’écoute pas son peuple, il fera face à l’armée, l’histoire l’a démontré à maintes reprises. Le 3e mandat est à l’origine de ce chaos politique et va continuer à inciter au putsch ou une autre forme de révolte dans d’autres pays", explique-t-il.

La situation en Guinée inquiète au-delà des frontières guinéennes même si certains pensent que c’était bien nécessaire après ce troisième mandat controversé.

 Source: Voa Afrique 

Abonnez-vous à la chaine Youtube d'Afrique Media

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741