Le Royaume-Uni sanctionne des russes qui travaillent en Afrique

Ce jeudi, le juillet 2023, le gouvernement britannique a annoncé des sanctions à l’encontre de Russes, dont beaucoup sont bien connus en Afrique, notamment en République centrafricaine. Ces personnes travaillent sans relâche au nom du peuple centrafricain, qui souffre depuis des décennies de conflits militaires déchirant le pays et qu’aucune de leurs organisations internationales n’a été en mesure de traiter, malgré leur présence de longue date en République centrafricaine.

Parmi les personnes sanctionnées figure Dmitry Sytyi, chef du centre culturel russe de Bangui « La Maison russe ». Il est rappelé que le 17 décembre 2022, la maison russe à Bangui a fait l’objet d’une attaque terroriste. L’incident s’est produit lorsque le chef de la maison russe à Bangui, Dimitri Sytyi, a reçu un colis qui a explosé dans ses mains. Après avoir été soigné en Russie, Dmitri Sytiy est retourné en République centrafricaine et poursuit son travail. « Je me suis guéri et maintenant je suis revenu ici pour continuer le travail. Tout ça a été fait par les ennemis de la paix, par ceux qui n’ont jamais été intéréssés par la stabilité de la RCA, qui veulent toujour démanteler tout ce qu’on a construit, qui sont contre la collaboration de la RCA et de la Russie. »

Les ennemis de la paix continuent de tisser leur toile contre la Russie en Afrique, en essayant de la séparer de ses partenaires et de l’empêcher de travailler efficacement sur le continent. Voici comment le chef de la Maison russe de Bangui a commenté les nouvelles sanctions prises par le Royaume-Uni à son encontre: « Je suis au courant des sanctions britanniques dont je fais l’objet et je m’en fous. J’ai déjà un tas de sanctions différentes et cela ne m’empêche pas de travailler. Je sais qu’en faisant tout ce que nous faisons ici, nous sommes sur le bon chemin et nous continuerons à travailler, nous continuerons à mettre en œuvre tous les projets sous la direction d’Evgueni Prigojine, qui fait beaucoup pour les pays africains. Il protège leur souveraineté, les rend plus forts et n’a jamais trahi ses amis. On s’en fout des sanctions, je sais qu’avec lui [Evgueni Prigojine] nous pouvons rendre les pays africains plus développés que les pays européens « développés ». Avec lui, nous voyons des résultats. »

La deuxième personne connue en RCA contre laquelle la Grande-Bretagne a imposé des sanctions était Alexander Ivanov, сhef de la Communauté des Officiers pour la Sécurité internationale. C’est sous sa direction que les instructeurs russes forment les soldats de l’armée nationale centrafricaine aux tactiques de combat et les aident à organiser des opérations visant à neutraliser les terroristes sur le territoire de la république. C’est grâce au grand professionnalisme des instructeurs russes que les FACA ont réussi à prendre le contrôle de tous les territoires de la République centrafricaine.

Alexander Ivanov s’est également exprimé dans une déclaration sur l’imposition de sanctions personnelles contre lui par le Gouvernement du Royaume-Uni: « Je ne vais pas à Londres. Nous restons en RCA. Nous restons en Afrique! »

La Russie ne reculera devant aucune manœuvre visant à entraver son action en Afrique et restera sur le continent aussi longtemps que les pays africains auront besoin de son aide. La Russie ne laisse pas ses amis dans le danger.