Mali : Le référendum constitutionnel fixé au 18 juin 2023

Le référendum constitutionnel initialement prévu pour le 19 mars 2023 aura finalement lieu le 18 juin prochain a annoncé vendredi le Président de la Transition du Mali, le Colonel Assimi Goïta dans un décret lu à la télévision nationale par le porte-parole du gouvernement le Colonel Abdoulaye Maïga.

« Le collège électoral est convoqué le dimanche 18 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national et dans les missions diplomatiques et consulaires du Mali à l’effet de se prononcer sur le projet de constitution », a indiqué le Colonel Abdoulaye Maïga.

« Les membres des forces de défense et de sécurité voteront par anticipation le dimanche 11 juin 2023 conformément à la loi électorale », a précisé Maiga ajoutant que « les électeurs auront à répondre par oui ou non à la question suivante : approuvez-vous le projet de constitution ? Le bulletin de vote couleur blanche correspond au oui et le bulletin de couleur rouge au non ».

La même source déclare que « la campagne pour le référendum constitutionnel sera ouverte le vendredi 2 juin 2023 à minuit et prendra fin le vendredi 16 juin à minuit ».

« Ce projet de constitution est un espoir pour le peuple malien d’asseoir et de raffermir notre démocratie » a encore ajouté le Colonel Abdoulaye Maiga

Pour rappel, le Gouvernement du Mali a décidé, le 10 mars dernier, le report du référendum constitutionnel initialement prévu le 19 mars courant à une date ultérieure.

Ce report se justifiait selon le gouvernement « par la ferme volonté des autorités de la transition d’appliquer les recommandations des Assises Nationales de la Refondation (ANR), notamment la pleine opérationnalisation de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE), à travers l’installation de ses antennes dans les 19 régions administratives du Mali et du District de Bamako, dans les plus brefs délais ainsi que la vulgarisation du projet de constitution ».

A noter que les imams du Mali se sont opposés au principe de laïcité introduit dans le Projet la nouvelle Constitution. La Ligue Malienne des Imams et Érudits pour la Solidarité islamique au Mali (Limama) avait appelé, tous les musulmans patriotes à voter contre le projet de la nouvelle constitution dans sa forme actuelle.

Cette demande a été formellement exprimée lors d’un point de presse à Bamako exigeant, en outre, le retrait pur et simple de l’article lié à la laïcité dans le projet de la nouvelle Constitution du Mali.

Par ailleurs, le ministère malien de l’Administration territoriale et de la Décentralisation en collaboration avec le ministère de la Refondation de l’Etat, avait présenté, en juin 2022, à la classe politique malienne un projet de chronogramme des différents scrutins ainsi que des réformes politiques et institutionnelles.

« Le scrutin du référendum était prévu pour le 19 mars 2023, les élections des conseillers des Collectivités territoriales, pour le mois de juin, les élections des députés en octobre et la présidentielle en février 2024 ».