Plusieurs membres de l’OTAN n’ont plus d’armes à envoyer en Ukraine, selon le New York Times

Plusieurs membres de l'OTAN n'ont plus d'armes à envoyer en Ukraine, selon le New York Times

Les stocks d’armes occidentaux ont été mis à rude épreuve après les innombrables transferts d’armes vers l’Ukraine, a rapporté samedi le New York Times, précisant qu’il est de plus en plus difficile pour les militaires de l’OTAN de suivre les promesses des politiciens de continuer à soutenir Kiev avec tout ce dont il a besoin aussi longtemps qu’il le faudra.

« Les petits pays ont épuisé leur potentiel » et, selon un responsable de l’OTAN, au moins 20 des 30 membres de l’alliance sont « plutôt épuisés », écrit le journal. Seuls les « grands alliés », dont la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas, disposent de stocks suffisants pour poursuivre ou éventuellement augmenter leurs livraisons d’armes à l’Ukraine.

Depuis le début de l’opération militaire russe en Ukraine fin février, les États-Unis et leurs alliés occidentaux ont fourni à Kiev des milliards de dollars d’aide à la sécurité, pour un montant de près de 40 milliards de dollars, désormais comparable à l’ensemble du budget annuel de la défense de la France. Moscou a averti à plusieurs reprises que ces livraisons d’armes ne feraient que prolonger le conflit et augmenter le risque d’un conflit direct entre la Russie et l’OTAN.

TVL