frenhaessw

FCF / PST : le ministre centrafricain de la jeunesse rehausse la 5e édition du tournoi inter-centres

C'était le grand évènement ce samedi 06 novembre 2021 au centre technique de la fédération centrafricaine de football sis à Gbangouba. Le patron du sport du pays est venu toucher du doigt les réalités du programme de Soutien Technique de la FIFA à l'endroit du football local. L'invité du jour a de part sa seule présence rassuré les 250 jeunes venus rivaliser d'adresse dans le cadre de ce tournoi mensuel, du soutien indéfectible de son département ministériel pour la continuité et la réussite de ce projet pilote.

08 Nov 2021    

En l'absence du premier ministre empêché, c'est le ministre de la promotion de la jeunesse, des sports et de l'éducation civique Aristide Briand Reboas qui a été l'hôte de cette 5e édition du tournoi inter-centres du programme de soutien technique de la FIFA à la fédération Centrafricaine de football. Pour cette première visite dans ce chantier qui dure déjà bientôt quatorze mois, l'invité de marque tout acclamé par les 250 jeunes et autres invités, a donné une autre coloration à ce traditionnel rassemblement des jeunes issus de 10 centres d'animations de football pour l'évaluation des compétences après un mois de théorie. L'occasion faisant le larron, le patron du football centrafricain profitera pour faire le plaidoyer auprès de son illustre invité. "Nous comptons sur vous pour être notre fidèle ambassadeur auprès du gouvernement, auprès de son excellence Mr le premier ministre chef du gouvernement et auprès de Mr le président de la république chef de l'état...." a ainsi lancé Celestin Yanindji. Avant d'ajouter "Excellence Mr le ministre, pour ce travail on a besoin de votre soutien. Nous avons besoin de vos appuis multiformes. Ces appuis ne sont pas que financier, car votre présence ici est un appuis fort que vous nous apporter....". Celestin Yanindji n'a pas manqué de rappeler que les victoires se construisent, car si tel est vrai que le peuple centrafricain aime les victoires alors il faudra travailler pour les avoir car '' on ne gagne pas par hasard'' a-t-il fait remarquer au technicien de l'état présent sur les lieux. Dans sa prise de parole, Celestin Yanindji a tenu à expliquer le processus ayant conduit à la sélection de ces 250 jeunes pré-sélectionnés. Ainsi on apprendra que ces jeunes ont été retenus dans un processus qui a engagé près de 2000 jeunes. A chaque fois qu'il fallait retenir 25, il fallait faire venir 200 à 250 gamins de moins de treize ans (13) pour en garder vingt-cinq à la fin. Ce long processus a commencé à Bangui puis s'est déployé à l'intérieur du pays avec son premier centre situé à Bombari ou trente jeunes ont été retenus de ce côté-là. Ce processus qui se veut inclusif est donc du pain béni pour ce nombreux jeunes centrafricains sans restrictions du genre du pain bénit. Pour conclure sa prise de parole, le visionnaire de ce projet tout en saluant la FIFA qui finance à elle toute seule ce géant projet a interpellé la responsabilité des parents à jouer leur partition afin de donner une véritable trajectoire sportive à ces tout-petits.

Le patron du sport n'ira pas du dos de la cuillère afin de répondre au plaidoyer du président de la fédération centrafricaine de football. "J’ai bien compris le message que le président nous a adressé et adressé au gouvernement. Si le sport ne marche pas, ça sera ma faute pas la faute du gouvernement" a précise Aristide Briand Reboas. Qui n'a pas manqué de rappeler à l'assistance que sa feuille de route consiste à faire du sport une priorité et parmi toutes les autres priorités il faut bien que le football décolle. Pour y arriver il ^pense donc qu'il est impératif que tous les partenaires du pays puissent accompagner sans équivoque le mouvement sportif centrafricain, car il s'agit bien de la jeunesse donc la grande majorité est dans le sport. Il n'est donc pas question d'abdiquer car pour lui, ''en tant que premier supporter je ne vous abandonnerai pas. Si non c'est une forme de démission pour moi". Des propos qui laissent croire que les plus belles pages du football centrafricains vont s'écrire d'ici peu, si elles ne sont déjà en train d'être écrite. Car la récente victoire surprise des fauves du Bas-Oubangui devant les Supers Eagles du Nigéria en éliminatoires du mondial Qatar 2022 sonne ici comme les prémices de ce réveil centrafricain dans le football. IL faudra donc savoir conduire le navireL

Pour sceller cet accord parfait et ce partenariat gagnant-gagnant entre la fédération centrafricaine de football et les autorités du pays, un maillot officiel des fauves avec les insignes du nom du premier ministre, un fanion de la sélection nationale ainsi que le ballon de football seront remis au ministre ARISTIDE BRIAND REBOAS.

Par Fabrice Ndoum - Journaliste AFRIQUE MEDIA TV
Depuis Bangui.

Abonnez-vous à la chaine Youtube d'Afrique Media

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741