frenhaessw

Nigeria: violences ethniques à Ibadan, un marché totalement ravagé

Dans la ville d’Ibadan, au sud-ouest du Nigeria, un marché a été totalement ravagé après plusieurs jours d’affrontement meurtriers entre habitants de l’ethnie yoruba et de l’ethnie haoussa. Selon le gouvernement, plusieurs personnes ont perdu la vie, mais il n'y a pas encore de bilan précis. Le président Muhammadu Buhari a lui-même réagi et appelé à l’apaisement à Ibadan, où les communautés vivaient jusque-là en harmonie.

17 Fév 2021    
Une femme marche au milieu du marché dévasté d'Ibadan (Nigeria), le 15 février 2021. Une femme marche au milieu du marché dévasté d'Ibadan (Nigeria), le 15 février 2021. AFP - PIUS UTOMI EKPEI

Une odeur de pourriture plane sur les ruines du marché de Shasha, en périphérie de la ville d’Ibadan. Sur le sol glissant, il y a des tomates, des oignons en décomposition, entre les piles de débris et les bouts de métal calcinés. Depuis vendredi et durant tout le week-end, des membres de l’ethnie haoussa armés de couteaux et d’armes à feu ont semé le chaos et la destruction dans le quartier, selon ce jeune homme yoruba : « Ils ont tout brûlé. Même ceux qui étaient nos locataires nous ont attaqué car ils étaient plus nombreux que nous. »

Une querelle qui dégénère

C’est une querelle entre un ouvrier haoussa et un commerçant yoruba qui a dégénéré et mis le feu au poudre selon des témoins, qui évoquent aussi une concurrence commerciale entre les deux groupes. Ibrahim Adelabu a perdu plus de 50 000 euros de biens dans ce saccage : « Je possède 11 magasins ici, et des maisons. Absolument tout a brûlé et beaucoup de gens ont du fuir. »

À l’entrée du marché de Shasha, la résidence du Sarkin Sasa, un chef traditionnel haoussa, s’est transformé en refuge ces derniers jours, selon Haruna Yaro, son assistant : « À partir de vendredi, plusieurs milliers de personnes ont trouvé refuge ici, surtout des femmes. Le gouverneur est venu ici dimanche et il a donné l’ordre aux militaires d’escorter ces gens, qui sont partis loin d’ici. »

Voyous venus d'ailleurs

Lui affirme que des voyous venus d’autres quartiers ont participé aux pillages des derniers jours qui ont mis à mal une entente de plusieurs décennies, entre Yorubas du sud du Nigeria et Haoussas, venus du Nord.

  Source: Rfi

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde