frenhaessw

Au moins 9 civils massacres par les ADF à May-moya

C'est aux environs de 10h00 le matin de ce mercredi 22 janvier 2020 que les Terroristes islamistes de l'ADF ont fait leur incursion à MAY-MOYA, chef-lieu du Groupement des BAMBUBA-KISIKI, en Secteur de BENI-MBAU, à 45km nord de la Ville de BENI, en Territoire de BENI.

24 Jan 2020    



Des informations recueillies par le CEPADHO, les assaillants ont investi le Quartier BENI de MAY-MOYA, où ils ont pris pour cibles les civils trouvés sur place. Le bilan provisoire, actualisé le soir de ce mercredi, fait étant de 9 personnes massacrées, une blessée ainsi qu'au moins 14 autres portées disparues.

A en croire plusieurs témoignages, le bilan risque de s'alourdir étant donné que les ADF sont venus du côté Est où nombreux civils se trouvaient dans leurs champs.  Ce massacre survient au lendemain des attaques successives contre les positions des FARDC le soir de lundi dernier à KOKOLA (5km-nord de MAY-MOYA) et TEKELIBO (à 3km-ouest d'OICHA, sur l'axe OICHA-KITEVYA). En effet, les Terroristes ADF sont allés affronter les FARDC vers 18h00 à KOKOLA et 19h00 à TEKELIBO avant d'être repoussés dans toutes leurs tentatives. Et, le matin de ce mercredi au tour de 9h30 locale, ces Terroristes auraient tendu une embuscade aux éléments FARDC venus en renforts à leurs compagnons d'armes à KAYITAVULA. Ils ont été repoussés par la puissance de feu des militaires loyalistes.

Le soir de ce mercredi, vers 20h00, au Quartier MABASELE, derrière l'Institut MAPENDANO à OICHA, Chef-lieu du Territoire de BENI, des tirs se sont faits entendre jusqu'à 21h00 locale. Ces tirs seraient partis de MALOVO, dans les banlieus du Quartier ou se trouve une position des FARDC. Une probable attaque des ADF y serait signalée.

Pour le CEPADHO, après la reconquête de MADINA (le Quartier Général des islamistes ADF/MTM), ce qui arrive n'est pas surprenant. Il est clair que par ces nouvelles attaques, les Terroristes en errance cherchent à venger les pertes leur infligées par les FARDC et à déconcerter l'Armée.
Considérant que les têtes pensantes et les Combattants ADF/MTM ne sont pas encore tous neutralisés, le défi à relever est encore énorme. Il faut toujours se méfier des accalmies apparentes, même si elles peuvent prendre des mois.

Ce nouveau massacre de MAY-MOYA porte à 253 le nombre des civils tués par les islamistes ADF/MTM, en représailles aux offensives de grande envergure lancées contre eux par les FARDC depuis le 30 octobre 2019. Ce chiffre integre le meutre d'un civil par ces hors la loi au PK18 sur l'axe MBAU-KAMANGO, la semaine dernière.

Notre Structure, tout en réitérant son soutien aux FARDC les invitent à plus de sérénité, à plus d'attention et à plus de promptitude dans leur réplique aux attaques des Jihadhistes ADF. Sincèrement, « le chemin est encore long». Nous devons tous prendre conscience du danger!  

Ainsi fait à BENI, le 22 janvier 2020;

Pour le CEPADHO,

Maître OMAR KAVOTA, Vice-président du CA.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde