frenhaessw

Les États-Unis suspendent l’utilisation du vaccin de Johnson & Johnson

Sept États des États-Unis à savoir l'Ohio, l’État de New York, le Connecticut, le Massachusetts, le Maryland, la Géorgie et la Virginie ont annoncé mardi qu'ils suspendraient l'utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson après que les agences de santé fédérales américaines aient demandé de le mettre en pause.

15 Avr 2021    

Dans une déclaration commune publiée mardi, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et la Food and Drug Administration (FDA) ont déclaré être en train d'enquêter sur six cas rapportés aux États-Unis de personnes ayant développé des cas sévères de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin contre le nouveau coronavirus de Johnson & Johnson.

Les six cas sont survenus chez des femmes âgées de 18 à 48 ans qui ont développé des symptômes de thrombose entre 6 et 13 jours après la vaccination.

Ces cas d’effets indésirables semblent pour le moment "extrêmement rares", indique le document.

Plus de 6,8 millions de doses du vaccin anti-Covid-19 de Johnson & Johnson ont déjà été administrées sur le territoire américain, selon le CDC.

Lors d’une conférence de presse de la Maison-Blanche tenue mardi, Anthony Fauci, le plus grand expert américain en maladies infectieuses, a déclaré que la pause de l’utilisation du vaccin permettrait une enquête plus approfondie sur les cas, y compris le mécanisme des réactions et les antécédents médicaux des malades.

En outre, il a recommandé à ceux qui se sont fait inoculer le vaccin de Johnson and Johnson de rester attentifs à l'apparition de symptômes tels que des maux de tête sévères, des pertes de souffle, des douleurs abdominales et des douleurs aux jambes dans les trois semaines qui suivent la vaccination.

Le Comité consultatif du CDC sur les pratiques d’immunisation se réunira mercredi pour discuter des cas, tandis que la FDA a lancé une enquête sur la cause des caillots.

"Tant que cette procédure est en cours, nous recommandons une pause dans l’utilisation de ce vaccin par souci de précaution", ont déclaré Anne Schuchat, directrice adjointe principale du CDC et Peter Marks, directeur du Centre d’évaluation et de recherches biologiques de la FDA, dans une déclaration commune.

Jeff Zients, coordinateur de la lutte contre le Covid-19 pour la Maison-Blanche, a déclaré que la suspension des injections du vaccin de Johnson & Johnson n'aurait pas d’"impact significatif" sur la campagne de vaccination dans le pays.

Le vaccin de Johnson & Johnson représente moins de 5 % des plus de 190 millions de doses administrées aux États-Unis jusqu'à présent, a-t-il ajouté lors du briefing de la Maison-Blanche.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741