frenhaessw

Goldman Sachs reconnaît avoir pillé la Malaisie

Goldman Sachs a reconnu ses torts dans le scandale du pillage du Fonds souverain malaisien 1MDB, et a accepté de verser 2,9 milliards $ de pénalités financières, a indiqué jeudi, le ministère américain de la Justice.

23 Oct 2020    

Le pillage de plusieurs milliards de dollars du fonds, censé contribuer au développement économique de la Malaisie, avait précipité la chute de l'ex-Premier ministre malaisien Najib Razak, condamné à 12 ans de prison pour corruption.

Dans cette affaire, des responsables du fonds sont accusés d’avoir détourné environ 4 milliards $ pour s’acheter des biens immobiliers à Beverly Hills et à New York, des yachts, un jet et des œuvres de Vincent Van Gogh et de Claude Monet, ont déclaré les procureurs.

Une partie de l'argent aurait même été utilisée pour couvrir des dettes de jeu dans les casinos de Las Vegas et pour financer le film à succès, « Le Loup de Wall Street ». Alors que l’argent était destiné à financer le développement de l’économie malaisienne.

Ce jeudi, la Banque d’affaires américaine a accepté de payer une pénalité et de rendre les millions d'honoraires qu'elle a gagnés grâce à son travail d'arrangeur d'obligations pour les gestionnaires de fonds. Goldman Sachs a admis que deux anciens cadres ont participé à un accord visant à payer 1,6 milliard $ de pots-de-vin.

Selon les autorités, les manquements de la banque américaine ont contribué au détournement de 2,6 milliards $ américains sur les 6,5 milliards levés par le fonds souverain de 1MDB lors de trois émissions d'obligations en 2012 et 2013.

Goldman Sachs avait déjà accepté en juillet de verser 2,5 milliards $ aux autorités malaisiennes pour mettre fin aux poursuites. Un accord prévoyait aussi qu'au moins 1,4 milliard de fonds détournés seraient récupérés.

   Source : agenceecofin

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde