frenhaessw

Dans le cadre du programme des Ponts du Commerce Arabo Africains (AATB),, Afreximbank, la BADEA et;ARSO ont organisé une table ronde de haut niveau sur;harmonisation des normes pour les produits pharmaceutiques et les dispositi

Cet événement d'une semaine a rassemblé des responsables gouvernementaux, des décideurs, des chefs d'entreprise et des responsables institutionnels de pays africains et d'autres régions pour discuter de l'avenir de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), du commerce, de la santé et de la reprise économique post-covid.

19 Nov 2021    

Durban, le 18 Novembre 2021 – La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), l a Banque africaine d'import-export (Afreximbank), la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), l'Organisation africaine de normalisation (ARSO) et le Secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) ont rejoint d'autres partenaires et parties prenantes stratégiques pour une table ronde stratégique sur l'harmonisation des normes pour les produits pharmaceutiques et les dispositifs médicaux en Afrique.

L'événement, qui a eu lieu le 17 novembre 2021 en marge de l'édition 2021 de la Foire commerciale intra-africaine (IATF), a mis en évidence les progrès réalisés dans le processus d'harmonisation et l'impact que sa mise en œuvre complète aura sur l'économie continentale dans le contexte de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Les intervenants lors de cet événement comprenaient M. Hani Salem Sonbol, Directeur Général de l'ITFC ; Dr. Sidi Ould Tah, Directeur Général de la BADEA ; M. Amr Kamel, Vice- Président Exécutif - Développement Commercial et Banque d'Entreprise, Afreximbank ; S.E. Albert M. Muchanga, Commissaire, Commission de l'Union Africaine ; S.E. M. Wamkele Mene, Secrétaire Général de l'AfCFTA ; Dr. M. Wamkele Mene, Secrétaire général de la ZLECAf ; Dr. Vera Songwe, Secrétaire exécutif, Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique ; Dr. Hermogene Nsengimana, Secrétaire général de l'ARSO et Dr. Paulyne Wairimu, PPB, Kenya/AMDF.

Les questions abordées portaient sur les partenariats nationaux et régionaux en matière d'industrialisation, le potentiel de l'industrie pharmaceutique en Afrique, la santé et la reprise économique du continent après la pandémie de COVID-19. Les discussions ont mis en évidence l'impact de la fabrication locale de vaccins et de médicaments et sur le redressement de l'Afrique après la pandémie.

L'Afrique restant l'un des continents offrant de réelles possibilités de croissance dans le secteur pharmaceutique, les intervenants ont appelé à un soutien et à des investissements accrus en faveur de l'industrie, encourageant ainsi les gouvernements et la communauté des affaires à utiliser l'accord ZLECAf pour faciliter le commerce et les investissements dans le secteur. L'industrie pharmaceutique africaine devrait valoir 70 milliards de dollars d'ici 2030 grâce à l'augmentation de la population urbaine, à l'évolution des paysages économiques, aux défis liés au changement climatique, à l'augmentation des dépenses de santé et aux capacités de prestation de soins.

Soulignant l'engagement de l'ITFC envers le projet d'harmonisation et la santé en Afrique, M. Hani Salem Sonbol, PDG de l'ITFC, a déclaré : « L'ITFC a toujours été engagée dans des projets socio-économiques à fort impact en Afrique et c'est pour structurer principalement cet engagement que nous avons lancé le programme des Ponts du Commerce Arabo Africains (AATB) dans le cadre duquel se déroule le projet d'harmonisation. Les secteurs de la pharmacie et de la santé du continent présentent un potentiel considérable et nous sommes prêts à soutenir des projets stratégiques tels que celui-ci, qui contribueront grandement à stimuler l'industrialisation du continent et à jouer un rôle crucial dans la fourniture aux populations des services de santé et des médicaments dont elles ont besoin. Nous sommes ravis de participer à ce projet avec ARSO, Afreximbank et la BADEA et nous sommes impatients de voir l'impact à long terme de ce projet. »

M. Amr Kamel, EVP Afreximbank a également déclaré : « Afreximbank a pour mission de soutenir divers aspects de l'infrastructure de qualité en Afrique. En partenariat avec l'ARSO et l'Union africaine, la Banque a élaboré la directive sur les normes de qualité en Afrique afin d'harmoniser les normes automobiles. Afreximbank soutient également le développement de centres africains d'assurance qualité (AQAC) à travers le continent. L'AQAC est une initiative lancée par la Banque pour s'attaquer au principal obstacle commercial que constitue la non- conformité aux normes commerciales et aux exigences techniques internationales pour les marchés d'exportation. L'initiative soutient l'émergence de canters accrédités au niveau international pour les services d'essai, d'inspection et de certification des produits "Made in Africa" à travers le continent. »

Le Dr. Sidi Ould Tah, Directeur Général de la BADEA, s'exprimant au nom de l'organisation, a déclaré : « Pour faciliter l'investissement et le commerce des produits pharmaceutiques et des dispositifs médicaux, l'harmonisation des normes et de la qualité est une nécessité et doit se faire le plus tôt possible pour récolter les avantages potentiels de la ZLECAf, comme le prouve l'analyse économique. Et la BADEA réitère son engagement à soutenir cette initiative avec d'autres partenaires. »

La table ronde s'est terminée par la réitération de l'engagement des parties prenantes à achever le processus d'harmonisation et à investir davantage dans des projets axés sur la santé sur le continent dans le cadre du ZLECAf.

---

À propos de la Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC)  
 
La Société Internationale Islamique du Financement du Commerce (ITFC) est un membre du groupe de la Banque Islamique de Développement (BID). Elle a pour vocation de faire progresser le commerce entre les Pays Membres de l'OCI, permettant en définitive de contribuer à son objectif prioritaire visant à améliorer les conditions socio-économiques des personnes à travers le monde. Démarrant ses activités en janvier 2008, l'ITFC a fourni plus de 55 milliards de dollars pour financer le commerce dans les Pays Membres de l'OCI, faisant de la Corporation le premier fournisseur de solutions commerciales pour répondre aux besoins des Pays Membres de l'OCI. En endossant le rôle de catalyseur du développement commercial parmi les Pays Membres de l'OCI et au-delà, la Corporation permet aux entités des Pays Membres d'accéder plus facilement au crédit commercial et leur fournit les outils de renforcement de leur capacité en matière de commerce, ce qui leur permet d'être compétitives sur le marché international. 

 
Contactez-nous :  
Twitter: @ITFCCORP  
Facebook: @ITFCCORP  
Linkedin: International Islamic Trade Finance Corporation (ITFC)  
Tel: +966 12 646 8337 
Fax: +966 12 637 1064  
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

À propos d'Afreximbank    La Banque Africaine d'import-export (Afreximbank) est une institution financière multilatérale panafricaine dédiée au financement et à la promotion du commerce intra et extra- africain. Afreximbank a été créée en octobre 1993 et est détenue par des gouvernements africains, la Banque africaine de développement (BAD), des investisseurs privés et institutionnels africains et des investisseurs publics et privés non africains. La Banque a été créée en vertu de deux documents constitutifs de base à savoir l'Accord signé par les États membres, qui lui confère le statut d'organisation internationale, et la Charte, paraphée par les actionnaires, qui régit sa structure et son fonctionnement. Afreximbank déploie des structures innovantes pour fournir des solutions de financement qui favorisent la transformation de la structure du commerce africain et accélèrent l'industrialisation et le commerce intrarégional,soutenant ainsi l'expansion économique en Afrique. Au 31 décembre de 2019, le total des actifs et des garanties de la Banque s'élevait à 15,5 milliards de dollars US et les fonds de ses actionnaires s’élevaient à 2,8 milliards de dollars US. Élue « Banque Africaine de l’année » en 2019, Afreximbank a décaissé plus de 31 milliards de dollars US entre 2016 et

2019. Afreximbank est notée A- par GCR International Scale, Baa1 par Moody’s et BBB- par Fitch. La Banque a son siège social au Caire, en Égypte.   Pour de plus amples informations, veuillez visiter : www.afreximbank.com  Suivez-nous sur Twitter | Facebook | LinkedIn | Instagram 

 
À propos de BADEA
La Banque arabe pour le développement économique en Afrique - BADEA (https://www.BADEA.org/) - est une banque multilatérale de développement détenue par dix- huit (18) pays arabes, membres de la Ligue des États arabes (LAS). La Banque est opérationnelle depuis 45 ans avec des financements dans environ 44 pays. La BADEA a pour objectif promouvoir le développement économique en Afrique et favoriser la coopération entre les pays bénéficiaires et le monde arabe à travers l'investissement et le commerce. Pour ce faire, les opérations de la BADEA s’articulent autour de quatre piliers

stratégiques :
i) Les infrastructures ;
ii) Les secteur privé et le financement du commerce
iii) Le développement des chaînes de valeur agricoles ; et
iv) Les PMEs et l’entreprenariat des femmes et des jeunes. En outre, le renforcement des
capacités constitue un pilier transversal. Pour plus d'informations, visitez :
https://www.BADEA.org/.
Pour plus d’informations: www.badea.org.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux: @BADEAbank  #BADEA2030

Abonnez-vous à la chaine Youtube d'Afrique Media

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741