frenhaessw

WhatsApp, l’application de messagerie qui est sous le feu des critiques depuis plusieurs semaines, ne laisse pas tomber les nouvelles conditions d’utilisation qui font polémique. Au contraire, WhatsApp vient de confirmer leur implémentation progressi

Suite à la mise à jour de ses conditions d’utilisation et de sa politique de confidentialité, WhatsApp est sous le feu des critiques. En effet, l’application de messagerie instantanée a annoncé au début du mois de janvier qu’elle allait fusionner avec Facebook. Les utilisateurs seront donc obligés d’accepter le partage de leurs données confidentielles avec le réseau social. Celui-ci ne jouit justement pas d’une bonne réputation dans ce domaine.

20 Fév 2021    

L’interface d’une conversation WhatsApp – Crédit : WhatsApp

WhatsApp a tout de même tenu à préciser que cette mise à jour des conditions d’utilisation et de la politique de confidentialité ne concerne pas les utilisateurs des pays européens, y compris le Royaume-Uni. L’application avait alors déclaré qu’il « ne partage pas les données de ses utilisateurs européens avec Facebook dans le but que Facebook utilise ces données pour améliorer ses produits ou publicités ». Finalement, l’application demessagerie a tenté d’apaiser les tensions. Elle a annoncé à la mi-janvier que l’implémentation des nouvelles conditions d’utilisation sera retardée.

WhatsApp ne recule pas devant sa fusion avec Facebook

Les utilisateurs qui laissaient encore une chance à WhatsApp pour se rattraper vont être déçus. L’application ne flanche pas, même face à l’énorme pression qu’elle a sur les épaules. Dans un nouveau communiqué sur son blog, WhatsApp a démontré sa volonté d’implémenter prochainement les nouvelles conditions d’utilisation et politique de confidentialité.

L’application de messagerie a déclaré que : « dans les semaines à venir, nous afficherons une bannière dans WhatsApp fournissant plus d’informations que les gens pourront lire à leur propre rythme. Nous avons également inclus plus d’informations pour essayer de répondre aux préoccupations que nous entendons. Finalement, nous commencerons à rappeler aux gens d’examiner et d’accepter ces mises à jour pour continuer à utiliser WhatsApp ».

Les utilisateurs sont donc avertis. Ils devront bientôt accepter ces conditions ou changer d’application de messagerie. Ils ont d’ailleurs été nombreux à se tourner vers cette dernière option. Les rivaux de WhatsApp ont connu un énorme pic de popularité. Par exemple, Signal a eu une panne de plus de 24 heures à la mi-janvier.

 

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741