frenhaessw

BDEAC: Fortunato-OFA MBO NCHAMA champion du financement inclusif en Afrique

Le Président de la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale(BDEAC) a consacré dès sont arrivée à la tête de la Banque en 2017, toute sa politique de réforme sur la gouvernance et le financement inclusif. Avec plus de 628 milliards mobilisés dans le monde et sur le marché financier de l'Afrique centrale, la BDEAC a su - en recherchant le bien être de l'homme avant tout - transformer le quotidien de dizaines de milliers de personnes.

06 Jui 2021    

Lors d'une audience accordée au président de la Banque, à l'occasion d'une visite de travail au Gabon, le chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba, a reconnu les excellentes performances de la Banque et le caractère particulièrement inclusif des projets financés; depuis l'arrivée de l'équato-guinéen Fortunato Ofa Mbo Nchama à la tête de l'institution. À la clôture des derniers comptes, les prêts de la BDEAC avaient atteint un niveau de performance de 96 % de l'ensemble du portefeuille. Avec un total bilan en progression de 7 %, depuis 2017, la BDEAC a déjà mobilisé plus de 628 milliards de FCFA auprès des bailleurs de fonds et sur le marché financier de l'Afrique centrale, après plusieurs décennies de pertes.

Des hautes performances qui poussent, aujourd'hui, l'Etat gabonais à une plus grande coopération financière avec la BDEAC, qui représente un atout majeur de développement des économies de la sous-région, de part sa forte concentration de liquidités. " Nous avons aussi passé en revue la coopération entre la BDEAC et la république gabonaise. Une coopération qui s’est accrue au cours des dernières années et aujourd’hui, le Gabon représente 25 % des engagement financiers de la Banque dans la sous-région", déclare Fortunato Ofa Mbo Nchama au sortir de la rencontre avec Ali Bongo.

bdeac fortunato ofa 1

Le soutien aux PME congolaise

Une nouvelle ligne de crédit de 50 millions d’EUR( 76,3 milliards de FCFA) a été mise en place par la Banque avec la Banque européenne d’investissement(BEI).

Une initiative saluée par le Premier ministre de la République du Congo, Clément Mouamba. Dans un communiqué, il souligne "un nouvel engagement de la BEI visant à accélérer les investissements dans la transition numérique et à améliorer l’accès au financement pour l’ensemble des acteurs économiques du pays", peut-on lire.

Trois nouveaux accords ont été signés entre la BEI, le Congo, la BDEAC et Société Générale Congo, qui doivent contribuer à la création d’emplois, au renforcement de la croissance économique et au développement du secteur privé et faire en sorte que les entreprises puissent relever les défis posés par la pandémie de COVID 19, ont été présentés lors d’une annonce officielle de haut niveau à la Primature à Brazzaville.

Les ministres, les ambassadeurs et les dirigeants des banques présents ont exposé en détail l’importance des meilleures pratiques numériques, techniques et financières internationales pour assurer un développement durable et élargir les possibilités offertes aux entrepreneurs et entreprises du Congo.

bdeac fortunato ofa 2

Au secours de la RDC

En visite de travail en République démocratique du Congo(RDC) toujours cette année, Fortunato-OFA Mbo Nchama va affirmé la disponibilité de la Banque à "répondre favorablement aux sollicitations qu’elle reçoit de la RDC, pays membre la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC)".

À la lumière des réformes engagées depuis 2019 permettant ainsi à la BDEAC d’intervenir au-delà de la sous-région CEMAC, Fortunato-OFA Mbo Nchama et le Premier ministre congolais ont analysé la possibilité pour la Banque d’accompagner le développement économique et social du pays à travers le financement des projets des secteurs publics et privés.

Par ailleurs, ils ont passé en revue les axes d’intérêts mutuels relevant du renforcement de leur coopération en vue d’une action coordonnée pour le développement de l’Afrique Centrale.

Le Premier ministre de la RDC a salué les efforts accomplis par la BDEAC en faveur du développement et s’est réjoui de la démarche de coopération entreprise par la Banque, pour soutenir davantage le développement dans tous les pays de l’Afrique Centrale. Il a rassuré le Président de la BDEAC qu’une attention particulière sera portée sur la matérialisation des axes de coopération envisagés.

bdeac fortunato ofa 3

bdeac fortunato ofa 4

bdeac fortunato ofa 5

Grand promoteur de la CEMAC

Devant des hauts représentants et homme d'affaires issus des pays d'expression portugaise en Afrique, Fortunato-Ofa Mbo Nchama a venté, le 05 mai à Malabo, l'impressionnant potentiel que représente l'Afrique centrale et démontré l'accompagnement de poids de la Banque, en cas d'engagement. Prenant ainsi la parole au premier Sommet des affaires de la Confédération des Entreprises de la Communauté des Pays de Langue Portugaise (CE-CPLP). Grand défenseur de l'Afrique centrale, le président de la BDEAC a indiqué que "le climat des affaires y est de plus en plus assaini et que la circulation des capitaux est davantage sécurisée et fluidifiée", soutient Fortunato-Ofa Mbo Nchama.

Le président de la BDEAC dans son intervention a "rappelé le potentiel exceptionnel dont jouit la sous-région au plan agricole, minier, énergétique, géologique et humain". Et a exprimé son "souhait de voir l’Afrique Centrale devenir le pôle d’industrialisation où l’on pourra dorénavant produire pour le continent et le monde", a-t-il déclaré.

"Aujourd’hui, l’expérience de la BDEAC dans le financement permet de dire avec force que cette sous-région est la zone où les rentabilités financières sont les meilleures", martèle le président de la BDEAC. De part le positionnement de la Banque comme institution de financement du développement et partenaire de référence dans la Sous-région, Fortunato-OFA MBO NCHAMA a rassuré les investisseurs membres de la CE-CPLP de ce que la Banque sera à leurs côtés pour leurs besoins de financement. Précisant que "l’expérience et l’expertise de l’institution faciliteront l’identification et la structuration des projets en adéquation avec les besoins réels du marché", déclare Fortunato-Ofa Mbo Nchama.

À la clôture des derniers comptes, les prêts de la BDEAC avaient atteint un niveau de performance de 96 % de l'ensemble du portefeuille. Avec un total bilan en progression de 7 %, dès 2017, la BDEAC a déjà mobilisé plus de 628 milliards de FCFA auprès des bailleurs de fonds et sur le marché financier de l'Afrique centrale.

Abonnez-vous à la chaine Youtube d'Afrique Media

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741