frenhaessw

Egypte : découverte d'une ville antique datant de 3 000 ans

Une visite dans des ruines de plus de 3 000 ans. C’est ce que propose l’Egypte ce samedi, après la découverte d’une ville antique située sur la rive ouest du Nil, près de Louxor.

09 Avr 2021    
Photo du ministère égyptien des Antiquités montrant les vestiges de "la montée d'Aton", datant du règne d'Amenhotep III, près de Louxor. Photo du ministère égyptien des Antiquités montrant les vestiges de "la montée d'Aton", datant du règne d'Amenhotep III, près de Louxor. - Copyright © africanews -/AFP or licensors

La découverte, annoncée jeudi dans un communiqué de la mission archéologique, sera montrée à la presse samedi par le célèbre archéologue et ancien ministre des Antiquités, Zahi Hawass, qui a dirigé les fouilles. "La mission archéologique (...) a découvert une ville ensevelie (...) qui date du règne du roi Amenhotep III et qui a continué d'être utilisée par le roi Toutankhâmon, soit il y a 3 000 ans", affirme le communiqué.

Les images de la ville antique montrent notamment un réseau de murs de briques datant du pharaon Amenhotep III, mort en 1353 avant Jésus Christ. Des objets, dont des bijoux et des poteries portant son sceau confirment la datation. Deux sépultures de "vaches ou de taureaux" ainsi qu'une dépouille humaine "inhabituelle" ont également été découvertes.

Ces lieux sont déjà riches en vestiges de l’Antiquité égyptienne, comme la vallée des rois ou le temple de la reine Hatchepsout. La ville est composée de "trois palais royaux (...) ainsi que du centre administratif et manufacturier de l'Empire". Mais les archéologues ont également exhumé une "zone de préparation de la nourriture" avec une "boulangerie", un "quartier administratif" et un "atelier" de construction.

Pour certains spécialistes, la découverte de cette cité perdue serait la deuxième plus importante avancée archéologique depuis la tombe du pharaon Toutankhamon. La découverte permettra notamment "de nous offrir un rare aperçu de la vie des anciens Egyptiens durant les heures les plus fastes du (Nouvel) Empire", selon Betsy Brian, professeure d'égyptologie à l'Université John Hopkins, aux Etats-Unis.

La nouvelle de cette découverte était largement partagée sur les réseaux sociaux vendredi, avec les quelques photos que les autorités ont bien voulu diffuser en attendant samedi. Elle intervient après plusieurs autres annonces archéologiques ces dernières années. La nouvelle survient aussi quelques jours après que 22 chars transportant des momies de rois et reines de l'Egypte antique ont traversé Le Caire lors d'un défilé spectaculaire pour rejoindre le Musée national de la civilisation égyptienne (NMEC), nouvelle demeure de ces dépouilles royales.

En janvier à Saqqara, un site qui se trouve à une quinzaine de kilomètres au sud des célèbres pyramides du plateau de Guizeh, les autorités avaient dévoilé au public de nouveaux "trésors", dont une cinquantaine de sarcophages du Nouvel Empire vieux de plus de 3 000 ans.

Après des années d'instabilité politique liées à la révolte populaire de 2011, qui a porté un coup dur au tourisme, l'Egypte cherche à faire revenir les visiteurs, notamment en promouvant le tourisme culturel et en particulier les sites de l'Egypte antique.

 Source: Africanews

Abonnez-vous à la chaine Youtube d'Afrique Media

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741