frenhaessw

Burkina Faso : WENDLARIMA SAWADOGO son plan pour sortir l’Afrique de la pauvreté d’ici 2050

« L’africain ne peux pas se développer sans formation »

06 Sep 2021    

L’Afrique peine à se frayer un réel chemin de développement du fait de l’absence d’une bonne politique endogène de développement.

 Le continent africain regorge d’énormes richesses et potentialités qui peuvent être exploitées pour sortir son développement. Des convictions du Professeur Wendlarima Hermann Sawadogo, président de l’Association Wendkouni pour le développement de l’Afrique (A.W.D.A.) qui propose un plan structurel de développement intitulé : « PLAN DE DEVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE 2020 - 2050. »

 Dans ce plan, la réforme de l’éducation et de la santé sont les principaux piliers de ce référentiel. Le Pr Wendlarima Hermann SAWADOGO veut que l’Afrique soit plus pratique et abandonnée les systèmes classiques basé sur la théorie. Un combat qu’il mène de plus de 10 ans. Pour lui le chômage est dû à la méconnaissance des techniques pour transformer et qui n’est pas insérer dans les programmes scolaires. Ainsi le professeur indique la voie à suivre une sorte de feuille de route dans ce plan.

« L’Afrique doit avoir sa souveraineté alimentaire »

Les problématiques de la formation et de l’employabilité des jeunes constituent le point névralgique des approches technologiques et des enseignements sur le continent Africain. Les approches pour amorcer cette problématique se succèdent mais peinent à en venir à bout. Ainsi, le professeur Wendlarima Sawadogo veut que tous ceux qui se considère comme chômeurs soit désormais formé dans la pratique. Il soutient qu’il faut complètement abandonner la théorie en Afrique. L’Association Wendkouni pour le Développement de l’Afrique dans son plan de développement fait de l’expertise dans des domaines variés. Il propose également des reformes importantes dans le système sanitaire notamment la mise en place des usines de fabrication de produits africains, l’ouverture de pharmacies et des dépôts de produits africains. Au niveau du système éducatif, l’homme propose des formations pratiques et recommande fermement l’abandon du système classique qui ne consiste qu’a créer des inaptes dans la société.  En effet, la professionnalisation de certaines filières de formation apparait dans le plan Wendlarima comme le principal levier pour un développement réel, l’indépendance économique, financière et sociale de l’Afrique. Le plan contient plus d’une vingtaine de modules de formations qui a été conçues dans divers domaines de la vie économique. Il s’agit notamment de la formation à la technique de l’irrigation goutte à goutte dans l’agriculture, une perspective pour atteindre l’autosuffisance alimentaire à coup sûr. En outre, un autre secteur dans lequel il faut investir et former, c’est l’élevage constituant le secteur majeur des exportations au Burkina Faso. Intensifier la formation des acteurs permettra de créer des emplois directs et indirects à travers la transformation. L’A.W.D.A.

WhatsApp Image 2021 09 03 at 18.19.03

« L’Afrique ne doit plus dépendre de l’étranger »

Le bien-être économique et financier des populations est la pierre angulaire de l’association Wendkouni. Ainsi, pour limiter les importations de certains produits de base, elle a conçu un module de formation dans les domaines de la cosmétique notamment dans la fabrication de comprimés ; sirops et gélules africains pour les hommes et pour les animaux Il propose aussi des pommades et savons africains. A ce qui précède, il faut ajouter la fabrication de l’eau de javel, de vinaigre de mayonnaise et de bien d’autres produits de base. La polyvalence étant de mise, l’association forme également en techniques d’installation de kit solaire. Par ailleurs, Wendlarima Hermann SAWADOGO Président de l’association wendkouni pour le développement de l’Afrique, est convaincu que l’entrepreneuriat est la voie à explorer pour un développement réel de l’Afrique. C’est pourquoi il initie des formations dans ce domaine, contribuant ainsi à tendre vers l’industrialisation des secteurs clé du développement. À cet effet, il forme en fabrication de couveuses pouvant contenir entre 1.000 à 1.000.000 d’œufs. Pour diversifier l’économie, l’homme aux multiples casquettes (Homme de Dieu, entrepreneur, Docteur etc.) propose des méthodes innovantes pour créer, rendre viable et compétitives nos entreprises à travers l’actionnariat populaire. Selon lui l’action pourrait coûter la modique somme de 10.000F un double objectif est visé ainsi permettre au maximum de personnes d’être actionnaires, entrepreneurs mais aussi de sortir de la pauvreté. Chaque ménage qui adhère à ce plan bénéficiera d’une prime mensuelle de 500 000F FCFA par mois à partir de 2022, foi de l’initiateur. On ne peut pas parler de développement si le système n’est pas performant. A ce niveau, le plan Wendlarima propose de mettre en place des usines de fabrication des produits pharmaceutiques africains , produits vétérinaires dans tous les pays d’Afrique , des usines de fabrication de moyen roulant entres autres  ▪

Abonnez-vous à la chaine Youtube d'Afrique Media

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741