Moscou: l’Ukraine prépare une provocation pour accuser la Russie de violer la sécurité nucléaire

© Sputnik . Stringer / Accéder à la base multimédia

L’Ukraine, avec le soutien des États-Unis et de l’Europe, prépare une provocation pour accuser la Russie de contamination radioactive du territoire près de la centrale nucléaire de Tchernobyl, déclare la Défense russe.

Les autorités ukrainiennes projettent de présenter « des preuves de poids », apparemment fabriquées, selon lesquelles les actions des militaires russes à la centrale nucléaire de Tchernobyl et dans la zone d’exclusion en février-avril 2022 auraient provoqué « une contamination radioactive d’importants territoires de l’Ukraine », selon le ministère russe de la Défense.
La mise en œuvre de cette provocation a commencé fin janvier 2023.

De plus, les services spéciaux ukrainiens et des experts norvégiens en radioprotection preparent des protocoles falsifiés sur la présence de « contamination radioactive » dans les zones proches de l’autoroute Kiev-Pripyat, ainsi que dans les localités de Boutcha, Gostomel et Irpen.

Sécurité nucléaire

Cette provocation est préparée « avec le soutien des États-Unis et des pays européens » à la veille de la XIe session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies, selon le ministère.
Pourtant, les missions de l’AIEA à la centrale nucléaire de Tchernobyl ont confirmé que le taux de radioactivité correspond à la norme dans la centrale et les territoires environnants.

Située en Ukraine dans la ville de Pripyat, la centrale nucléaire de Tchernobyl est à l’arrêt depuis 2000. En 1986, à l’époque soviétique, l’un de ses réacteurs a explosé, ce qui a provoqué une catastrophe nucléaire sans précédent.

 Source: Sputnik