Blinken: « nous ne sommes pas opposés à une solution diplomatique pour mettre fin à la guerre en Ukraine »

Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken

Washington « ne s’opposerait pas » à une solution diplomatique pour mettre fin à la guerre en Ukraine, a déclaré, vendredi, le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse animée par le chef de la diplomatie américaine et son homologue française Catherine Colonna, à Washington, DC.

« Washington examinera tous les moyens de faire avancer la diplomatie avec la Russie pour mettre fin à la guerre en Ukraine », a assuré Blinken.

Il a, par ailleurs, noté qu’actuellement, la Russie n’a aucune intention d’engager des pourparlers. Et d’ajouter que « les contacts » se poursuivront avec les Russes pour mettre un terme à la guerre en cours.

Blinken a accusé le président russe Vladimir Poutine de « vouloir anéantir la volonté du peuple ukrainien sans obtenir gain de cause ».

Plus tôt dans la journée, le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, s’est entretenu au téléphone, avec son homologue russe, Sergueï Choïgou, et a souligné « l’importance de maintenir des lignes de communication entre Washington et Moscou ».

D’autre part, le secrétaire d’Etat américain a réitéré qu’aucun accord imminent n’a été trouvé avec l’Iran pour relancer l’accord sur le nucléaire ».

« Les États-Unis continueront à faire face aux activités déstabilisatrices de l’Iran », a-t-il souligné.

Dans ce contexte, il a rappelé que les États-Unis « ne permettront jamais à l’Iran de se doter de l’arme nucléaire ».

Anadolu Agency