NBA : Giannis ou Embiid, un MVP pour l’Afrique ?

Giannis Antetokounmpo des Milwaukee Bucks, et Joel Embiid, des Philadelphia 76ers, le 29 mars 2022, à Philadelphie - Copyright © africanews Matt Slocum/Copyright 2022 The Associated Press Giannis Antetokounmpo des Milwaukee Bucks, et Joel Embiid, des Philadelphia 76ers, le 29 mars 2022, à Philadelphie - Copyright © africanews Matt Slocum/Copyright 2022 The Associated Press

Dans les jours et les semaines à venir, la NBA annoncera les différents lauréats de la saison régulière. Et si personne ne sait encore avec une certitude absolue où iront les trophées, on sait une chose : le MVP sera un international, voire même d’origine africaine…

Le consensus semble être que le MVP de cette saison sera soit Nikola Jokic, Joel Embiid ou Giannis Antetokounmpo. Nikola Jokic est originaire de Serbie. Joel Embiid vient du Cameroun. Giannis Antetokounmpo est Grec avec des origines du Nigeria. Lorsque le vainqueur sera révélé, ce sera la quatrième saison consécutive où le MVP ne sera pas né aux États-Unis – ce qui n’est jamais arrivé.

Si Jokic, Embiid et Antetokounmpo terminent à la troisième place dans les votes, quel que soit l’ordre, ce sera la première fois dans l’histoire de la NBA que les trois premiers MVP sont des joueurs étrangers. Joel Embiid a remporté le titre de meilleur marqueur, avec une moyenne de 30,6 points et près de 12 rebonds.

Ajoutez à cela les quatre passes décisives par match, et Embiid a terminé avec des moyennes que personne n’a eu depuis Bob McAdoo en 1975-76. »Je ne fais campagne », a déclaré Doc Rivers, l’entraîneur de Philadelphie. « Joel a suffisamment fait campagne avec son jeu ».

Les derniers chiffres de Giannis Antetokounmpo lors d’une saison où Milwaukee défend le championnat NBA sont de 29,9 points, 11,6 rebonds et 5,8 passes par match. Ces chiffres sont étrangement similaires – jusqu’à son taux de réussite de 55,3 % – à ceux de la saison MVP d’il y a deux ans.

En termes de moyennes par match, personne n’a obtenu autant de points, de rebonds et de passes décisives depuis Wilt Chamberlain en 1965-66. « Il donne le ton à tout », a déclaré Mike Budenholzer, l’entraîneur des Bucks.

Seul Stephen Curry, qui a terminé troisième la saison dernière, avait empêché le trio Jokic-Embiid-Antetokounmpo de remporter la course au titre de MVP il y a un an. Cette année, personne ne semble avoir une réelle chance de briser le trio. Selon FanDuel Sportsbook, Jokic est le grand favori, Embiid et Antetokounmpo étant les seuls autres à avoir une chance réaliste. Après cela, le quatrième choix est Devin Booker des Phoenix Suns, à 100-1.

Les incontournables

à ne pas rater