frenhaessw

CAN 2019 : retour sur les tout premiers des matchs d'ouverture

C’est ce soir que s’ouvre la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football. Le match d’ouverture oppose Égypte  pays hôte au Zimbabwe. Mais, avant de nous rendre au stade international du Caire, Africanews propose un retour sur les faits marquants des 31e dernières éditions de cette compétition créée en 1957 par la Confédération africaine de football (CAF).

21 Jui 2019    

Le premier penalty

Le tout premier penalty du match d’ouverture de la CAN fut converti par l‘Égyptien Raafat Attia à la 21e minute lors du match contre le Soudan (pays hôte) le 10 février 1957. Les Pharaons prirent le dessus sur les Crocodiles du Nil par 2 buts à 1. Et se qualifièrent en finale face à l‘Éthiopie qu’ils corrigèrent par un 4-0.

Il faut noter que quatre équipes furent dans la liste des participants. Mais, l’autre match qui devrait opposer l‘Éthiopie à l’Afrique du Sud ne fut pas disputé, parce que cette dernière en pleine ségrégation raciale contre les Noirs, refusa d’envoyer une sélection multiraciale comme l’y avait obligée la CAF. L’Afrique du Sud sera ainsi exclue de la compétition jusqu‘à la fin officielle de l’apartheid en 1994.

Le premier clean sheet

Le 22 mai 1959, l‘Égypte rencontre l‘Éthiopie en match d’ouverture de la deuxième CAN. Sur leurs propres installations du Stade Mokhar El-Tetch, les Pharaons vont se montrer aussi impitoyables qu’en 1957. Score final : 4 – 0. L‘Égypte remporte sa deuxième CAN en battant le Soudan en finale par 2-1. Cette deuxième édition avait elle aussi connu trois participants : Égypte, Soudan et Éthiopie.

Mahmoud Al-Gohary, auteur du tout premier triplé

C’est aussi pendant ce match que l’attaquant égyptien Mahmoud Al-Gohary (1938-2012) entre dans l’histoire comme le tout premier joueur auteur d’un triplé en match d’ouverture de CAN. Il fit trembler les filets aux 29e, 42e et 73e minutes. Son coéquipier El-Shebini marqua le 4e but à la 64e minute.

Premier match nul

En 1963 au Ghana, le nombre de participants à la CAN passe à 6. Deux poules se forment. Le groupe A est constitué de l‘Éthiopie, du Ghana et de la Tunisie. Quant au groupe, il sera composé du Soudan, de la République arabe unie (actuelle République arabe d‘Égypte) et du Nigeria.

Et le 24 novembre, le Ghanéens et Tunisiens se quittent sur le score d’un but partout. Ce fut le tout premier match nul de l’histoire de la CAN. Wilberforce Mfum, né en 1936, ouvrit le score dès la neuvième minute avant que l’attaquant tunisien Mohamed Salah Jedidi ne lui répondît à la 36e.

Bien que tenus en échec au coup d’envoi, les Black stars remportèrent le tournoi en battant en finale le Soudan par 3-0.

Premier clean sheet, première « manita », 2 matchs au coup d’envoi dans la version des poules

En 1965, 6 nations africaines sont qualifiées pour la phase finale de la CAN qui se joue en Tunisie. En match d’ouverture le 12 novembre du groupe A (Tunisie, Sénégal et Éthiopie), les Aigles de Carthage écrasent l‘Éthiopie par 4-0 à Tunis. Au même moment à Sousse, le Ghana bat le Congo-Léopoldville (actuelle RDC) par 5-2. C‘était la première manita (5 buts) lors d’un match d’ouverture de la CAN. Et le Ghana remporta sa deuxième CAN en battant le pays hôte par 3-2 après prolongation. Mais, le Ghana s’inclinera en finale de la CAN 1968 en Éthiopie 1 – 0 face au Congo-Léopoldville (actuelle RDC).

Afrique du Sud : premier coup d’essai, premier coup de maître « at home »

Longtemps écartés de la compétition en raison de la ségrégation raciale (apartheid), les Bafanas Bafanas participent enfin à la compétition en tant que pays hôte suite au désistement du Kenya. La CAN passe à 16 participants.

Mais, il n’y en aura que 15 en raison du forfait du Nigeria officiellement pour des raisons de sécurité des joueurs et de l’entraîneur. En réalité, le Nigeria était remonté contre le président Mandela qui avait dénoncé la pendaison le 10 novembre 1995, de l‘écrivain Ken Saro-Wiwa, président du Mouvement pour la survie du peuple ogoni (MOSOP).

Toutefois, la fête footballistique eut lieu. Et l’Afrique du Sud marqua son territoire dès le match d’ouverture en giflant le Cameroun par 3-0 le 13 janvier. Les Bafanas Bafanas remportèrent également cette 20e CAN en battant la Tunisie 2-0 en finale.

Le premier nul le plus large

En 2010, l’Angola accueille enfin la CAN, 8 ans après la fin officielle de la guerre civile entre Luanda et les troupes de Jonas Savimbi. En match d’ouverture, le 10 janvier, l’Angola et le Mali se séparent sur le score de 4 buts partout. C‘était le nul le plus fécond en match d’ouverture de la CAN.

Cette 27e édition fut aussi marquée par un triste événement : l’attaque par un groupe rebelle qui coûta la vie à deux membres de la délégation togolaise. Le pays d’Adebayor boycotta la compétition. Et il n’y eut que 15 participants.

Premiers nuls vierges

En 2013, retour aux années impaires. L’Afrique du Sud abrite encore la compétition. Logée dans le groupe A, elle rencontre le Cap-Vert en match d’ouverture. Les deux équipes se séparent sur un 0-0 le 19 janvier. Le même jour, Angolais et Marocains se quittaient sur le même score (groupe A).

En cette 32e édition qui se joue du 21 juin au 19 juillet en Égypte, le pays hôte entre en lice en croisant le Zimbabwe. Quelle sera alors la spécificité de ce match d’ouverture ? Rendez-vous tout à l’heure à 20 h TU au stade international du Caire.

Avec africanews

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde