frenhaessw

RDC : Tueries de Rubaya 13 civils lâchement massacrés par machettes (Bilan Officiel)

Une délégation des députés nationaux, provinciaux du Nord-Kivu, le ministre provincial des mines et les membres du comité de sécurité se sont rendus dimanche 7 octobre 2018 à Rubaya (territoire de Masisi), où au moins 13 personnes ont été tuées la nuit de samedi dernier par des hommes armés non identifiés.

08 Oct 2018    

Au moins 13 civils ont été lâchement massacrés par armés blanches et machettes  dans une incursion dans la nuit du samedi 6 octobre à dimanche à Rubaya en territoire de Masisi  a environs 60  de kilomètres à l’ouest de la ville de Goma.

Le gouvernement a dépêché ce dimanche en dépit d’après-midi en urgence  une équipe composée du ministre provincial des mines, trois députés nationaux et quelques cadres de ce coin afin de s’enquérir de la situation, aussitôt arrivé à Rubaya, le ministre provincial de mines à lancer un message de compassion au nom du gouvernement provincial en particulier et au gouvernement national en général. Avant d’appeler la population à collaborer  avec l’armée et la police  afin de dénoncer tout cas suspect.

Anselme Kitakya à préciser que parmi les morts on compte 13 personnes dont trois femmes et un enfant de 5 ans. Il a d’ajoute  que 14 blessés ont été enregistrés dont un militaire des forces armées de la république démocratique du Congo FARDC.

« Nous sommes venus nous rendre compte de faits malheureux qui se passer ici. Le mode tel qu’il se présente ici, c’est inquiétant nous avions demandé au gouvernement provincial que les services puissent essayer de  déceler les causes des tueries ont eu lieu. On vient d’enterrer les morts au total il y a 13 corps dont un d’un assaillant et 14 blessés qui sont pris en charge dans des formations médicales  de la place, Kirotshe mais aussi à Goma »a précisé le ministre provincial des mines du Nord-Kivu Anselme Kitakya chef de la délégation.

Ce qui se passe à Rubaya c’est exactement le même mode opératoire que les ADF utilisent à Beni dit Jules Mugereneza l’élu de ce coin Masisi.

« Nous venons de voir les choses mais c’est troublant, d’après les témoignes ce qui se passe à Rubaya c’est exactement de la même manière de ce qui se passe à Beni, et nous pensons qu’il peut-il avoir une ressemblance avec des gens qui ont tués des civils dans cette région »a déplore Jules Mugereneza.

La source qui a requis l’anonymat, précise que ces tueries seraient liées à un conflit minier dans ce coin ou deux sociétés minières SMB et COOPERAMA  exploitent le coltan. La même source ajoute que depuis quelques années  ce conflit s’observe entre la coopérative des exploitants miniers artisanaux de masisi « COOPERAMA »et la société minière de Bisunzu « SMB » à Rubaya pour couse le non-respect des quelques protocoles signés entre ces deux parties.

En main dernier, le ministre national Martin Kabwelulu avait convoqué une réunion à l’intention des responsables de ces deux sociétés minière sur une demande de la société civile du Nord-Kivu qui solliciter le ministre national d’intervenir afin de mettre fin  au conflit qui opposait les sociétés minières.

Sur ordre national, le gouvernement provincial avait signé un arrêté de suspension des activités dans cette carrière de Rubaya conformément aux protocoles d’accord violés par les sociétés minières signé en 2013, quelques jours plus tard  les autorités congolaises avaient encore autorisé la réouverture  après plusieurs jours de fermeture

Justin KABUMBA

 

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

AFRICA KASARMU TA GARDO DU 20/10/2018 PRESENTE PAR ABDOLLAH ISARDOU https://t.co/A3uNvNpv6K
Pour lutter contre la prolifération des faux médicaments en Afrique de l’Ouest, Medsaf une start-up nigériane évolu… https://t.co/RDFGrNwKqH
Le lieutenant-colonel Kalana Amunupure opérant pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour… https://t.co/hHtW7jkrpy
Aucune perspective rassurante pour l‘économie zimbabwéenne. La pénurie de devises étrangères persiste. De même que… https://t.co/rmcs5itAi0

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741