frenhaessw

Nigeria : une soixantaine de "criminels" tués dans le nord-ouest

Une soixantaine de “criminels” ont été tués dans un affrontement avec des villageois et des miliciens dans l’Etat de Zamfara, dans le nord-ouest du Nigeria, ont rapporté jeudi des responsables de la sécurité et des habitants.

22 Fév 2019    

“Nous avons tué 59 des bandits et avons perdu sept hommes dans le combat qui a duré près de quatre heures” mercredi, a affirmé Bube Shehu, un habitant du village de Danjibga. L’information a été confirmée par un officier de l’armée nigériane dans le Zamfara.

Le bilan pourrait être plus élevé, un responsable local du village voisin de Danmarke ayant fait état de la mort de 15 bandits dans sa zone.

La police nigériane n‘était pas en mesure de confirmer immédiatement ces incidents. La situation sécuritaire au Nigeria s’est fortement détériorée sous la présidence de Muhammadu Buhari, qui brigue un second mandat lors de la présidentielle samedi.

Dans le nord-est du pays, les jihadistes de Boko Haram font régner la terreur. Dans le centre, le conflit entre éleveurs et agriculteurs pour l’accès aux terres a fait des milliers de morts dans les Etats de la ceinture fertile du Nigeria.

Et dans le Nord-Ouest, des bandes armées de voleurs de bétail terrorisent régulièrement les populations de Zamfara et pratiquent aussi les enlèvements contre rançon de villageois.

Des milices d’autodéfense formées

Les attaques incessantes ont conduit de nombreux villages à former des milices d’autodéfense, qui ont parfois été accusées d’exécutions sommaires de personnes soupçonnées d‘être des bandits.

Ces violences ont aussi suscité des représailles de la part des bandes armées. Pour les habitants de Danmarke, c’est l’incapacité des forces de sécurité à les protéger qui les a conduits à prendre les armes pour assurer eux-mêmes leur défense.

“Il était grand temps que la population tienne tête aux criminels qui attaquent leurs villages, au lieu de se soumettre à eux”, a déclaré le responsable local du village de Danmarke, qui a requis l’anonymat.

Danjibga, un important marché régional, à 35 km au sud de la capitale de l’Etat, Gusau, a déjà été attaquée à de nombreuses reprises, provoquant un exode massif de ses habitants.

Début février, des hommes armés ont tué 26 personnes dans six villages de la zone de Mada, toujours dans l’Etat de Zamfara,  théâtre d’opérations de nombreuses bandes criminelles.

En juillet 2018, Amnesty International avait estimé dans un rapport que l’Etat de Zamfara était “à la merci” de groupes criminels armés, “qui ont tué des centaines de personnes au cours des deux dernières années”.

Avec africanews

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde