frenhaessw

Des djihadistes de Boko Haram tuent 8 soldats au Tchad

Ils sont huit à avoir fait les frais de la folie expansionniste de Boko Haram au Tchad. Ce mercredi, les hommes de la secte islamiste ont encore frappé, tuant les huit soldats au cours d’une de leurs innombrables attaques. L’information émane de l’armée tchadienne elle-même.

11 Oct 2018    

L’attaque a eu lieu dans la région du lac Thad. Aux dires du colonel Azem, porte-patole de l’armée tchadienne, 11 soldats ont été blessés et 48 fondamentalistes ont été tués.

“Les terroristes de Boko Haram ont attaqué très tôt ce matin la position des forces de défense dans la localité de Kaiga Kindji”, a-t-il dit. Non sans ajouter que l’attaque djihadiste a été “vigoureusement” repoussée.

C’est après une période de relative accalmie que les hommes de Boko Haram ont repris ces jours-ci leurs attaques au Tchad, pays moins affecté par les raids meurtriers de la secte que le Nigeria voisin.

On se souvient de l’assaut mené par les islamistes début octobre (attaque menée au mortier) contre un camp militaire. Situé dans la localité de Litri, à seulement 4 km de la frontière avec le Nigeria (région du lac Tchad), ce camp essuyait ainsi la furia des djihadistes. Un des militaires Tchadiens dudit camp avait été tué lors de cet assaut.

L’armée, cible de choix des fondamentalistes

Plus tôt, début septembre, les fondamentalistes frappaient, tuant deux militaires lors d’une attaque sur les rives du lac Tchad. La secte perdait quant à elle 17 de ses membres dans cet assaut, tous abattus par les militaires.

C’est en 2015 que Boko Haram a commencé ses raids meurtriers contre l’armée tchadienne. Cette dernière opère au sein d’une FMM (force multinationale mixte), composée d’armées de la sous-région ainsi que de groupes d’autodéfense. Toutes ces entités tentent d’en venir à bout de la secte islamiste.

Des sources militaires nigérianes rapportent que l’armée du Nigeria a multiplié ces dernières semaines ses opérations dans la région du lac Tchad, procédant, entre autres, à d’intenses frappes aériennes sur les positions des djihadistes.

Né au Nigeria, Boko Haram sévit dans tous les pays qui se partagent la région du lac Tchad. Sont particulièrement touchés le Nigeria (de loin le plus affecté par la secte), le Cameroun et le Tchad. Le Niger, luis aussi pays de la région du lac Tchad, n‘échappe pas à ces vagues meurtrières, caractérisées par des attentats, des attaques contre les forces de l’ordre et des enlèvements.

C’est en 2009 qu’a commencé le cauchemar pour les habitants de cette région désormais meurtrie. Cette année-là, la secte islamiste démarrait son insurrection. Insurrection qui a fait jusqu‘à ce jour pas moins de 27.000 morts et provoqué une crise humanitaire d’envergure régionale, avec plus de 1,8 millions de déplacés.

Et les choses ne sont visiblement pas sur le point de s’améliorer, d’autant que Boko Haram a fait en 2015 allégeance à un autre groupe encore plus meurtrier ; le groupe Etat islamique. Le but ultime de ces deux groupes étant d’imposer coûte que coûte l’islam au travers de califats, ces territoires comprenant une population musulmane soumise à l’autorité d’un calife, qui exerce le pouvoir politique et religieux.

Avec africanews

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

VIEWS ON THE CONTINENT OF 18 12 2018 PRESENTED BY CLARISSE WIYDORVEN https://t.co/hDeneXEXn4
GRANDE TRIBUNE DU 18 12 2018 PRESENTEE PAR FABRICE NDOUM https://t.co/cYfky5Tgo0
GRANDE TRIBUNE DU 18 12 2018 PRESENTEE PAR FABRICE NDOUM https://t.co/tHi1nbfwlN
DEBAT PANAFRICAIN DU 16 12 2018: https://t.co/NelCm8Ps7r via @YouTube

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde