frenhaessw

Afrique du Sud-violences xénophobes : les Nigérians jusqu'ici épargnés

Déclenchées cette semaine dans le township de Soweto, les violences ayant déjà fait près de quatre morts parmi les migrants n’ont pas encore touché quelque membre de la communauté nigériane.

01 Sep 2018    

Un Adetola Olubajo visiblement heureux. Dans un message rendu public par l’agence de presse nigériane (NAN), le président de la communauté nigériane en Afrique du Sud a déclaré qu’aucun ressortissant de son pays résidant en Afrique du Sud n’a jusqu’ici été touché par les violences qui secouent depuis le 29 août dernier le township de Soweto, une banlieue du sud-ouest de Johannesburg.

Ces attaques « ciblées » ont déjà fait près de quatre morts parmi les étrangers. Des tueries accompagnées de pillage de magasins de ressortissants étrangers accusés entre autres de vendre des produits périmés. « Les habitants faisaient circuler des textos que tous les commerçants étrangers de la région devraient emballer et quitter les environs », a déploré Adetola Olubajo.

Mais, jusqu‘à quand les Nigérians seront-ils exemptés de ces violences xénophobes ? Difficile de le savoir. Toutefois, les ressortissants nigérians avaient été l’an dernier les principales cibles de violences xénophobes. L’affaire avait même suscité de querelles diplomatiques entre l’Afrique du Sud et le Nigeria.

Avec africanews

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde