frenhaessw

36 civils massacres par les ADF à manzingi, mebundu et mayabalo, en territoire de beni

C'est entre 20h00 et 5h30 la nuit de mardi à ce mercredi 29 janvier 2020 que les Terroristes islamistes de l'ADF ont investi les villages de MANZENGI, MEBUNDU et MAYABALO en Groupement des BATANGI-MBAU, dans le Secteur de BENI-MBAU, entre 16 et 18km-ouest d'OICHA, chef-lieu du Territoire de BENI.

30 Jan 2020    

Des informations recueillies par le CEPADHO, les assaillants venus du côté de BAYITI ont procédé au porte à porte, tuant par balles et par armes blanches les paysans trouvés à leur passage. Nombreux sont ceux qui ont été tués dans leurs habitations.

Le bilan actualisé le soir de ce mercredi 29 janvier fait état de 36 personnes massacrées et 6 autres grièvement blessées, sans compter les chèvres, les poules et les autres biens de valeur emportés par ces Terroristes. Ce bilan reste toujours provisoire étant donné que la fouille n'est pas encore clôturée.

A en croire nos sources, les ADF/MTM se seraient retirés du lieu à l'aurore, avant l'arrivée des Forces Armées. Les FARDC auraient appris du désastre lorsque l'irréparable était déjà commis. Pour l'instant, l'on s'emploie à la levée des corps pour leur prochain enterrement.

Pendant ce temps, un autre groupe d'ADF a effectué un raid à BUNAKE, à 3km-Est du Village d'ERINGETI. C'était au tour de 7h00 le matin de ce mercredi qu'ils ont tenté d'attaquer une position FARDC, avant d'être repoussés. A cette occasion, ces inciviques ont tué par balle le Révérend Pasteur YESE NGULONGO, responsable de l'Eglise Anglicane de la place. La victime a eu la malchance de les croiser lorsqu'il se rendait au champ avec son épouse.
Cette dernière s'est sauvée de justesse, après la mort de son mari. Le corps du pasteur tué a été amené à la morgue de l'hôpital général d'OICHA la journée, en attendant son inhumation prochaine.  

Le soir de ce mercredi, les FARDC ont repoussé une nouvelle attaque des ADF à MAY-MOYA (chef-lieu du Groupement BAMBUBA-KISIKI) où il a été déploré le massacre de 9 Civils la semaine passée. Ils y ont opéré une incursion à 18h50 locale, avant d'être repoussés une heure plus tard.  

Pour le CEPADHO, après la reconquête de MADINA (le Quartier Général des Islamistes ADF/MTM) ce qui arrive n'est pas surprenant. Il est clair que par ces nouvelles attaques, les Terroristes en errance cherchent à venger les pertes leur infligées par les FARDC et à déconcerter l'Armée.
Considérant que les Têtes pensantes et les Combattants ADF/MTM ne sont pas encore tous neutralisés, le défi à relever reste encore énorme.

Ces nouveaux massacres porte à 292 le nombre des civils tués par les islamistes ADF/MTM, en représailles aux offensives de grande envergure lancées contre eux par les FARDC depuis le 30 octobre 2019.

Notre Structure, tout en réitérant son soutien aux FARDC les invitent à plus de sérénité, à plus d'attention et à plus de promptitude dans leur réplique aux attaques des Jihadhistes ADF/MTM. Il encourage le Commandement du Secteur Opérationnel Sukola1 à considérer la sécurisation des villages et agglomérations comme un axe à part entière sur lequel il faut veiller pour limiter les exactions des Terroristes.

Pour le CEPADHO, Maître OMAR KAVOTA, Vice-président du CA.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde