frenhaessw

 RCA : de l’aide pour la sécurité et la défense

La crise qui a débuté en 2013 à la suite d'affrontements entre musulmans et rebelles chrétiens en RCA se poursuit. Depuis, la tâche d'assurer la paix dans est devenue l'un des objectifs les plus importants de la région. En 2016, la mission européenne de EUTM-RCA a formé des combattants des Forces Armées Centrafricaine (FACA). Au cours des trois années de travail, ils ont formé environ 3 400 soldats.

06 Jui 2019    

La Russie pour sa part tout au long de cette période, fournit une assistance humanitaire à la population centrafricaine. Ce n’est qu’en 2018 que la partie russe a réussi à amener le Conseil de sécurité de l’ONU à lever partiellement l’embargo sur les armes en République centrafricaine et à offrir davantage d’aide aux populations. Immédiatement après la levée de l'embargo, cinq instructeurs militaires et 170 instructeurs civils russes ont été détachés dans le pays. Une cargaison d’armes légères et des munitions a également été livré, ce qui a permis de réarmer plus de mille soldats et former des unités militaires locales. C'est à ce moment que la sérieuse formation des militaires des forces armées centrafricaines (FACA) a commencé.

Des instructeurs russes a installé un centre de formation dans la ville de Berengo, où les futurs défenseurs de la République centrafricaine apprennent à manipuler les armes, ainsi que des techniques de combat, des notions de base de tactique et bien plus. En seulement un an, des experts russes ont formé environ 2 000 soldats.

De l'ouverture du centre en 2018 à nos jours, le centre de formation est constamment mis à jour et modernisé. Depuis le début de la formation, le centre de Berengo a déjà promu 7 séries de cadets. Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a assisté personnellement à chaque sortie des soldats formés, accompagné des représentants de l'ONU et des médias internationaux.

Les autorités centrafricaines et les observateurs internationaux ont encouragé le travail d’instructeurs russes. Un autre groupe de 30 spécialistes arrivera bientôt sur le territoire centrafricain. Le décret correspondant a été signé par Vladimir Poutine le 15 avril. Il précise également que l'armée travaillera en RCA en tant qu'officiers de liaison, observateurs et officiers d'état-major.

Le récent cas d'attaque de civils par des membres du groupe 3R en RCA n'a pas pu être arrêté par des officiers des FACA, car il y a encore trop peu d'unités de ce type dans le pays. Un détachement de la mission MINUSCA qui se trouvait à proximité n'a pas réagi à l'acte d'agression contre la population civile; il y a donc eu environ 30 victimes parmi les résidents ordinaires. Les auteurs ont rapidement été identifiés et arrêtés avec l’aide des FACA et de la partie russe et font maintenant l’objet d’une enquête.

Kemarsky a déclaré dans une interview accordée le 3 juin que les autorités russes avaient décidé cette semaine d'envoyer des représentants de l'armée russe, soit 30 personnes, dans la mission de l'ONU. Selon de nouvelles publiées par RFI, la partie russe va envoyer un lot de munitions et d'armes légères à nouveau dans les prochaines semaines.

Ainsi, l’assistance des instructeurs russes dans la préparation des FACA permettra à l’avenir d’élargir, de développer et d’assurer la sécurité des citoyens de RCA dans tout le pays.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde