frenhaessw

Buhari reconnait les "failles" de l'armée

Le président nigérian s'est juré de combler les "failles" qui auraient permis aux militants de Boko Haram de tuer des dizaines de soldats dans une base militaire située dans le nord-est du pays.

25 Nov 2018    
Muhammadu Buhari a été élu en 2015 sur la promesse d'éliminer Boko Haram. Muhammadu Buhari a été élu en 2015 sur la promesse d'éliminer Boko Haram.

Pour la première fois, Muhammadu Buhari parle publiquement de l'attaque de dimanche dernier, dont l'existence n'a été confirmée que vendredi par l'armée.

Au moins 40 soldats auraient été tués lorsque des combattants de Boko Haram ont fait feu sur la base de Metele, dans l'Etat de Borno.

Mais l'armée avait refusé de confirmer l'existence de cette attaque jusqu'à vendredi, date à laquelle elle a publié un communiqué contestant le bilan des morts, sans donner de chiffre.

Boko Haram, également connu sous le nom de Province d'Afrique de l'Ouest de l'État islamique, a déclaré avoir perpétré l'attaque de dimanche et avoir fait au moins 40 morts.

Selon des sénateurs membres de l'opposition nigériane, 44 soldats ont été tué dans cette attaque.

Selon une vidéo diffusée par l'armée nigériane, plus d'une centaine de soldats ont été tués, tandis qu'un journal nigérian affirme que le bilan de l'attaque pourrait atteindre 118 morts.

e bilan de l'attaque de la base militaire de Metele, dans l'Etat de Borno, est controversé.

Le bilan de l'attaque de la base militaire de Metele, dans l'Etat de Borno, est controversé.

Dans un communiqué publié samedi, Muhammadu Buhari s'est dit profondément choqué par la nouvelle de cette attaque.

Le chef de l'Etat, candidat à l'élection présidentielle prévue dans trois mois, a dit qu'aucun dirigeant responsable ne peut se permettre de laisser les terroristes "mettre en danger la vie de son personnel militaire et d'autres citoyens".

Il a prévu de rencontrer les chefs militaires et les chefs des services de renseignement "dans les prochains jours" pour planifier les "prochaines étapes" de la lutte contre Boko Haram.

M. Buhari est arrivé au pouvoir en 2015 après avoir promis de vaincre ce groupe djihadiste qui sème la pagaille au Nigeria par une vague d'attaques visant à renverser le gouvernement et à créer un État islamique.

Même si l'armée a repris une grande partie du territoire aux djihadistes, ces derniers continuent de mener des attaques meurtrières.

Avec BBC

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde