frenhaessw

Afrique Media

Guinée: mission de la Cédéao annulée, pas d'observateurs

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a annulé jeudi une mission de chefs d'Etat en Guinée pour y discuter avec le président Alpha Condé du référendum constitutionnel et n'enverra pas d'observateurs pour ce scrutin, selon un communiqué.

28 Fév 2020

Un cas de coronavirus recensé à Lagos

Un cas de contamination au nouveau coronavirus a été confirmé à Lagos, la capitale économique du Nigeria, rappelant les peurs déclenchées pendant l'épidémie d'Ebola qui avait touché cette mégalopole tentaculaire de 20 millions d'habitants il y a six ans.

28 Fév 2020

RDC: le général Kahimbi, patron des renseignements militaires, suspendu

Le général Delphin Kahimbi, chef d’état-major adjoint des FARDC et à la tête des renseignements militaires du pays, fait l'objet d'une enquête interne pour laquelle les raisons officielles demeurent encore inconnues.

28 Fév 2020

Présidentielle en Guinée-Bissau: Umaro Sissoco Embalo se fait «investir»

Nouvelle étape du bras de fer post-électoral en Guinée Bissau, 2 mois après le second tour de la présidentielle. Umaro Sissoco Embalo, arrivé en tête d’après les résultats provisoires contestés par son rival Domingos Simoes Pereira, a été « investi » par une partie des députés. Démarche « illégale » pour le gouvernement et le parti historique PAIGC, car le contentieux électoral n’est pas réglé. La cérémonie s’est déroulée en petit comité, dans un hôtel de la capitale.

28 Fév 2020

IUTS AU Burkina : " On ne peut pas vouloir une chose et son contraire "

Le Conseil des ministres du 19 février 2019 a annoncé que pour compter du mois de février 2020, l’impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS) sera appliqué sur les primes et indemnités des agents de la Fonction publique. 

Pour le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), le Gouvernement rétablit ainsi la justice sociale par une juste répartition de la fiscalité sur les primes et indemnités servies à tous les travailleurs des secteurs public, parapublic et privé.

Il faut rappeler que les travailleurs des secteurs privé et parapublic ont toujours été assujettis à cet impôt depuis son institution en 1970.

Il est regrettable que certains partenaires sociaux qui se considèrent comme les chantres de la justice sociale en le professant à longueur de meetings et de rencontres syndicales, s’opposent à ce rétablissement de la justice fiscale et appellent à des arrêts de travail.

Ce faisant, ils feignent d’ignorer les dispositions pertinentes de notre Constitution, en son article 17, qui stipulent que « le devoir de s’acquitter de ses obligations fiscales conformément à la loi s’impose à chacun ».

Il est à noter que l’impôt sur les revenus concerne tous les Burkinabè, personnes physiques ou personnes morales. Ainsi peut-on citer, au nombre des impôts les plus connues, l’impôt sur les bénéfices industriels, commerciaux et agricoles (IBICA), l’impôt sur les bénéfices des professions non commerciales (IBNC), l’impôt sur les sociétés (IS), l’impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS), l’impôt sur les revenus fonciers (IRF) et l’impôt sur le revenu des capitaux mobiliers (IRCM).

Appliquer l’IUTS sur les primes et indemnités aux travailleurs du service public en tenant compte du niveau de contribution de chacun, c’est effacer une inégalité qui avait cours dans le traitement fiscal des travailleurs burkinabè. Pour le MPP, il ne saurait y avoir deux poids deux mesures. Cela relève de la recherche de l’équité sociale.

Le MPP note avec satisfaction les récents efforts faits par le Gouvernement pour épargner aux travailleurs concernés des préjudices sensibles sur leur pouvoir d’achat, par l’adoucissement des mesures et leur application graduelle. Il apparaît ainsi que pour plus de 93 % des agents, le prélèvement ne dépassera guère 10 000 F CFA. Mieux, une large majorité d’entre eux paieront de 0 à 5 000 F CFA.

Le MPP regrette que certaines organisations syndicales instrumentalisent des travailleurs pour les amener à s’arc-bouter sur leurs avantages au mépris des principes sacro-saints de justice sociale et de l’intérêt général du peuple burkinabè qu’elles prétendent pourtant défendre.  Cette volonté manifeste de cultiver l’iniquité, l’incivisme et l’anarchie dans le secteur public met à mal le fonctionnement du service public.

Dans le contexte difficile que traverse le Burkina Faso, la logique veut que tous les fils et filles du pays se donnent la main pour relever les grands défis du développement et de la lutte contre le terrorisme. On ne peut pas vouloir une chose et son contraire : vouloir des routes, des écoles, des hôpitaux, renforcer efficacement nos FDS etc. et ne pas vouloir payer les impôts.

Le MPP encourage le gouvernement pour l’application de la mesure, l’exhorte à corriger tous les cas d’injustice, et à maintenir le dialogue social.

Le Président par intérim du parti

Simon COMPAORE

Grand officier de l'odre national

27 Fév 2020

Facebook strikes again – the attempt to silence afric

The Association for Free Research and International Cooperation, AFRIC, was one of the billions of accounts that were silenced in late October 2019, by Facebook administration branding them as ‘’fake accounts’’. AFRIC being caught up in the web is yet to be appraised why its official Facebook page that was created on August 1, 2018, was closed without any prior notice or warning. The page acted as a liaison to its website afric.online. AFRIC is currently witnessing the philosophy of ‘’passing through tough challenges to reach an unexpected destination’’. Since its formation, some two years ago, Mozambique registered Non-Governmental Organization’s highest challenge seems to come from Facebook, through the impromptu closure of its official Facebook pages without justification nor engagement.

27 Fév 2020

L’interférence étasunienne dans les affaires sud-africaines

Lors de sa récente tournée africaine, le secrétaire d’Etat US Mike Pompeo s’est permis à donner des leçons à l’Afrique du Sud. Notamment sur la question de l’expropriation foncière sans compensation.

25 Fév 2020

Horizon 2050: déclin économique de l’Occident

Il y a trois ans de cela, la grande multinationale PricewaterhouseCoopers (PwC), spécialisée dans les missions d’audit, d’expertise comptable et de conseil, avait publié un rapport stipulant que dans les 30 prochaines années au sein du Top 10 des principales économies mondiales – seules 3 seront celles appartenant au monde occidental. Ces prévisions restent aujourd’hui fortement d’actualité et les événements en cours le confirment pleinement.

25 Fév 2020

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde