frenhaessw

Attentat au mali : Macron Paul Biya condamnent

Emmanuel Macron, ainsi que son homologue camerounais Paul Biya, ont “condamné l’attaque” de vendredi contre le quartier général de la force antijihadiste du G5 Sahel au Mali, avant le voyage du président français en Afrique, a indiqué samedi l’Elysée.

01 Juil 2018    

L’attentat-suicide, revendiqué par un groupe jihadiste, a frappé pour la première fois ce quartier général, à Sévaré dans le centre du Mali, faisant six morts, à la veille d’une rencontre entre les dirigeants de cette force et M. Macron.

Lors d’un entretien téléphonique précédant ce voyage, les présidents français et camerounais ont aussi “évoqué la situation dans la région du bassin du lac Tchad et la nécessité de poursuivre la coopération régionale dans le domaine de la lutte contre les actions terroristes du groupe Boko Haram”, selon un communiqué.

"Cela démontre encore une fois l'importance de la vision qui a été exprimée par les chefs d'Etat de créer cette force qui pourra répondre à ces difficultés. Les conditions de cette force vont s'améliorer. Cela démontre notre détermination, plus qu'une indication d'une quelconque faiblesse".

“Cet entretien a permis d‘évoquer les sujets à l’ordre du jour du sommet de l’Union africaine et l’enjeu des migrations. Le président de la République a marqué son soutien à l’action menée par l’Union africaine pour la résolution des crises en Afrique”, est-il précisé.

M. Macron sera de lundi à mercredi en Afrique, en se rendant tout d’abord en Mauritanie pour participer au sommet de l’Union africaine et faire le point sur la lutte antiterroriste au Sahel, avant de faire une visite au Nigeria.

En marge du sommet de l’Union africaine, M. Macron doit rencontrer à Nouakchott ses homologues du G5 Sahel. La France, qui conduit dans la région l’opération Barkhane, soutient ce projet, y voyant un possible modèle de prise en main par les États africains de leur propre sécurité.

Mais sa mise en œuvre est pour l’instant marquée par des problèmes de financement, malgré des promesses de quelque 420 millions d’euros, et des accusations de violations des droits de l’Homme par les troupes de la force conjointe.

La force antijihadiste du G5 Sahel va “s’améliorer”, selon le chef de la diplomatie mauritanienne

La force du G5 Sahel va “s’améliorer” et reste déterminée à combattre les jihadistes, a déclaré samedi à Nouakchott le chef de la diplomatie mauritanienne, au lendemain d’un attentat suicide qui a frappé le QG de cette force au Mali.

L’attaque, qui a fait six morts, dont deux militaires de la force du G5 Sahel, ne traduit “aucune faiblesse de notre part. Ce genre d‘évènement va continuer à arriver”, a déclaré M. Ould Cheikh à la presse à l’issue d’une réunion de l’ONU sur le Sahel.

Avec africanews


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Le sondage continue sur la page Facebook du conseil Africain des médias. https://t.co/4FWbgIsaTd https://t.co/TEclgMNTxx
GRANDE TRIBUNE DU 26 09 2018 PRESENTEE PAR STIVE JOCELYN NGOSS https://t.co/R4orS41ZDt

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741