frenhaessw

RDC/Présidentielle 2018: Alain Daniel Shekomba défend sa candidature

Lors d’un entretien exclusif sur la chaîne panafricaine Afrique Média, le leader du mouvement Mission Nouvelle, un Congo Gagnant, a égrainé pendant 52 minutes les raisons de son engagement dans la course à la présidentielle.

22 Avr 2018    

 Physicien de formation, Alain Daniel Shekomba compte bien succéder au président Joseph Kabila après le scrutin présidentiel de décembre prochain. L’homme dit s’être engagé dans la course pour sauver les congolais de la déception. « Je me suis décidé à m’engager dans la politique dans mon pays parce qu’il y a beaucoup de désespoir au sein de la population ; et de tous les acteurs politiques en place, personne ne semble entendre les cris d’alarme de la population congolaise parce que tout le monde pense à ses propres intérêts », déclare l’homme politique.

D’un ton très mesuré, le candidat indépendant ne veut surtout pas entendre parler de mastodontes sur la scène politique congolaise. « Mastodontes pour avoir résolu quel problème congolais ? », s’insurge celui qui est par ailleurs directeur d’une entreprise de télécommunication en Guinée Equatoriale. Pour lui, les protagonistes actuels du jeu politique congolais sont voués à l’échec. « Je pense que ce sont des gens qui ont créé les problèmes que nous essayons de résoudre au pays actuellement. », ajoute Alain Daniel Shekomba.

Il déclare les institutions actuelles de son pays illégitimes et affirme que « tous les mandats de toutes les institutions sont dépassés. ». Pour lui, « tout le monde viole la constitution et tout le monde veux travailler non pas pour améliorer les conditions de vie des congolais mais plutôt pour leurs propre comptes », précise-t- il.

Il accuse le président Kabila de « n’avoir pas voulu compléter l’appareil institutionnel notamment avec la cours constitutionnelle, la cours de cassation et le conseil d’Etat ».

Répondant aux questions de Mohamed Ladan Bachir et de Lambert Ngouafo, respectivement journaliste à Afrique Média et correspondant international AFP et Africanews, Alain Daniel Shekomba a présenté son programme sous forme d’engagement politique en 12 points contre l’impunité des fonctionnaires, la réconciliation nationale, la justice et bien d’autres. Plusieurs autres journalistes de la presse panafricaine participaient à cet entretien.

Guy Nfondop

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741