frenhaessw

Rwanda : l'opposante Victoire Ingabiré est libre

Ils vont bientôt respirer de nouveau l’air frais de la liberté. Ce sont les 2140 détenus rwandais. Parmi eux, l’opposante Victoire Ingabire Umuhoza.

15 Sep 2018    

C’est en tout cas ce qui ressort d’un conseil des ministres présidé ce vendredi 14 septembre par le président rwandais Paul Kagame. Pour le gouvernement rwandais, la décision procède d’une prérogative dévolue au Chef de l‘État par la Constitution. « L’article 109 de la Constitution du Rwanda dispose que le président de la République a le pouvoir d’exercer le droit de grâce, conformément aux procédures prévues par la loi et après consultation de la Cour suprême », peut-on lire dans le compte-rendu du Conseil des ministres.

Kigali, le 14 septembre 2018 – Le Conseil des ministres présidé par le président Paul Kagame a approuvé aujourd’hui la libération anticipée de 2 140 condamnés déclarés éligibles en vertu des dispositions légales pertinentes. Parmi eux, se trouvent M. Kizito Mihigo et Mme Victoire Ingabire Umuhoza, dont le reste des peines a été commué par une prérogative présidentielle à la suite de leurs demandes de clémence les plus récentes en juin de cette année.

Parmi les 2140 détenus prisnniers qui vont bénéficier de la grâce présidentielle, figure en bonne place, Victoire Ingabire Umuhoza. Une diplômée en droit commercial qui a connu une fulgurante ascension politique à partir de 2006 lorsqu’elle devient présidente des Forces Démocratiques Unifiés (FDU-Inkingi), une formation politique née de la fusion des trois partis à savoir l’Alliance démocratique rwandaise (ADR-Isangano), les Forces de résistance pour la démocratie (FRD) et le RDR.

Et Diane Rwigara ?

Mais, à la présidentielle de 2010, le régime de Kigali affirme méconnaître sa formation. Ses multiples plaidoyers en faveur des poursuites contre des membres du Front patriotique rwandais (FPR) lors du génocide de 1994 vont selon des observateurs, lui valoir une arrestation en octobre 2010.

À l’issue d’une série de procès, Ingabiré est condamnée à 15 ans de prison ferme pour entre autres,  « conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre, minimisation du génocide de 1994 et propagation de rumeurs dans l’intention d’inciter le public à la violence ».

Musicien critique à l‘égard du gouvernement, son compatriote Kizito Mihigo a lui aussi bénéficié de la grâce présidentielle. Il avait été condamné en 2015 pour « conspiration contre le gouvernement ».

La faute à la chanson publiée sur Youtube intitulée “Igisobanuro cy’Urupfu” (la signification de la mort en Kinyarwanda). Comme Ingabire, le trentenaire (il est né en 1981) exige justice et compassion à l’endroit aussi bien des victimes du génocide mais aussi des personnes qui furent victimes de la vengeance exercée par le FPR lors de sa victoire sur le régime de feu Juvénal Habyarimana

Cette grâce accordée à Victoire Ingabire et Kizito Mihigo, intervient au moment où une autre femme politique Diane Rwigara croupit en prison depuis août 2017 « faux et usage de faux », pour avoir formé et dirigé illégalement une organisation et pour « déstabilisation » du pouvoir.

Avec africanews

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

ENTRETIEN EXCLUSIF BRUNO TSHIBALA PREMIER MINISTRE DE LA RD CONGO: https://t.co/tdwXvejXfj via @YouTube
VILLAGE DES MYSTERS DU 09/11/2018 PRESENTE PAR Pr OUBA RAZAK https://t.co/QEp6TlfX7q
À NE PAS MANQUER SUR AFRIQUE MÉDIA. ENTRETIEN EXCLUSIF AVEC LE PREMIER MINISTRE DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU… https://t.co/dAxgAyk0iE
DEBAT PANAFRICAIN DU 09 12 2018 PRESENTE PAR MOHAMED BACHIR LADAN https://t.co/RPUjsGJMvh

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741