frenhaessw

RCA / POLITIQUE : ACCORD DE KHARTOUM, PIERRE ANGULAIRE DE LA STABILITE DU PAYS

Du 18 au 21 mars 2019, des consultations sur l'accord de paix de Khartoum signé le 6 février ont eu lieu à Addis-Abeba. Une consultation à Addis-Abeba a été organisée pour ajuster la composition du gouvernement annoncé par Firmin Ngrébada le 4 mars de cette année. Les groupes armés n'étaient pas d'accord avec cette composition du gouvernement car ils n'avaient pas participé aux discussions et, à leur avis, ce gouvernement n'était pas suffisamment inclusif et les représentants des groupes armés n'avaient pas les postes qu'ils avaient été promis en vertu de l'accord de Khartoum.

31 Mar 2019    

La réunion de trois jours regroupe le gouvernement centrafricain, y compris le premier-ministre Firmin Ngrébada, et tous les groupes armés, plus précisément les principaux chefs rebelles, à savoir Ali Darass ; Abdoulaye Miskine; Maxime Mokom; Armel Sayo; Djono Gontran Ahaba; Dieudonné Ndomate; Igor Lamaka, porte-parole des Antibalaka et Esther Audrienne Guetel-Moïba. Noureddin Adam a été présenté par l'actuel ministre de l’Energie, Guismala Hamza.

Malgré de certains malentendus lors de la consultation d'Addis-Abeba, tous les participants sont parvenus à un compromis. La composition du gouvernement de la RCA a été changée. Le nouveau gouvernement satisfait les autorités et les groupes armés. Firmin Ngrébada garde son poste de premier ministre. Le liste du gouvernement mixte a été publiée le vendredi 22 mars : 4 représentants de groupes armés, y compris Abdoulaye Miskine, Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC), les deux autres ministres sont du Mouvement politique pour la Centrafrique (MPC) et de l’Union politique de Centrafrique (UPC), un autre est du Mouvement des libérateurs centrafricains pour la justice (MLCJ).

Outre Miskine qui a renoncé au poste proposé pendant 24 heures et condamné le gouvernement pour ne pas avoir la possibilité de choisir des représentants au sein du gouvernement. Les observateurs, les représentants de l'ONU et de l'Union africaine (UA) ont confirmé le résultat positif du dialogue et félicité des efforts des autorités de Bangui pour assurer la stabilité en République Centrafricaine.

L’étape prochaine est la création d'un Comité de suivi de l'accord de Khartoum et la constitution des patrouilles armées mixtes. Les participants à la crise en RCA doivent se rencontrer pour faire le bilan des progrès réalisés le mois prochain à Bangui.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde