frenhaessw

Nouvelles lignes politiques pour l'Afrique : peu de concret

Le gouvernement allemand vient de présenter ses intentions politiques vis-à-vis de l'Afrique. Un document de 30 pages qui n'apporte pas beaucoup de neuf pas rapport aux volontés déjà affichées dans le passé.

29 Mar 2019    
Angela Merkel lors d'une rencontre avec le président nigérien Mahamadou Issoufou, en août 2018 à Berlin Angela Merkel lors d'une rencontre avec le président nigérien Mahamadou Issoufou, en août 2018 à Berlin

 "Un partenariat renforcé avec l'Afrique". C'est la nouvelle ligne directrice d'un plan que vient de présenter, mercredi 27 mars, le gouvernement allemand. Un nouveau plan, après d'autres déjà lancés les années précédentes comme le "plan Marshall pour l'Afrique" initié en 2017.

Le nouveau plan, version 2019, se veut ambitieux mais il ne convainc pas tout le monde, notamment parce qu'il n'apporte rien de très nouveau. 

Davantage de cohérence

Dans ce document de près de 30 pages, un plan en cinq points : paix, développement économique, migrations, place de l'Afrique dans le monde et soutien à la société civile. Des thèmes pas nouveaux : l'Allemagne, qui veut renforcer ses liens avec le continent, travaillait déjà là-dessus. 

La nouveauté c'est sur la forme. Désormais tout sera cadré au niveau gouvernemental, avec ce nouveau plan. Les ministères ne travailleront plus chacun dans leur coin.

La volonté de l'Allemagne de développer les relations avec l'Afrique n'est pas nouvelle ... Ici les anciens présidents allemand et ghanéen, Horst Köhler et John Kufuor, en 2007

La volonté de l'Allemagne de développer les relations avec l'Afrique n'est pas nouvelle ... Ici les anciens présidents allemand et ghanéen, Horst Köhler et John Kufuor, en 2007

"L'objectif des nouvelles directives africaines est de former un cadre conceptuel pour la politique du gouvernement fédéral", explique le représentant du ministère fédéral des Affaires étrangères pour l'Afrique Robert Dölger. "Nous avons toute une série de ministères, d'acteurs du gouvernement fédéral qui sont actifs en Afrique, et bien sûr nous avons besoin de développer notre politique d'une manière cohérente et l'un des objectifs des directives est d'établir cette cohérence."

Quoi derrière les grandes formules?

Le gouvernement allemand a donc désormais un document unique pour tous ses ministères. C'est bien, mais ça manque beaucoup de projets concrets, estiment certains élus.

"Ce qui est à l'intérieur a déjà été dit. Ce sont plein de formulations : "nous voulons, nous pourrions, nous devrions", regrette le député et spécialiste des questions africaines pour le parti libéral allemand FDP, Christoph Hoffmann. "Il y a par exemple une phrase sur la numérisation : "Nous voulons tirer parti des possibilités offertes par la numérisation et permettre d'améliorer la participation à la connaissance". C'est trop flou. Avec la numérisation je peux mettre en œuvre des contenus d'apprentissage, améliorer les systèmes bancaires, faire des micro-crédits ... Il n'y a rien de tout cela dans le document". 

Le gouvernement évoque bien sa volonté d'augmenter le nombre de bourses pour les étudiants, son idée de soutenir des projets de l'UA ou de se calquer sur l'agenda 2063 de l'Union africaine. 

Mais aucun budget n'est annoncé, alors qu'il y aurait des possibilités, en incitant, par exemple, les entreprises privées allemandes à investir estime Christoph Hoffmann. "Il faut que le gouvernement apporte son assurance pour les investissements risqués pour les entreprises. Il faut aussi - on a neuf milliards par exemple au ministère fédéral de la Coopération économique - il faut actionner cet argent, que ça crée de la richesse, pour que ces neuf milliards se transforment peut-être en 90 milliards à la fin". 

Reste une avancée dans les nouvelles directives du gouvernement allemand : il dit vouloir travailler sur le passé colonial de l'Allemagne et le fixe par écrit. Une première, saluée unanimement dans la classe politique. 

Avec DW

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde