frenhaessw

[En Direct] RDC-présidentielle : l'évolution de la situation après la publication des résultats provisoires

Manifestations, déclarations, hommages,….Les choses s’accélèrent en RDC depuis la publication dans la nuit des résultats de la présidentielle du 30 décembre dernier en RDC.

10 Jan 2019    

Le nom du 5è président de RDC est désormais connu. C’est, Félix Tshisekedi de la coalition Cap pour le changement (CACH) qui, avec plus de 38 % des suffrages a pris le dessus sur son collègue de l’opposition Martin Fayulu de la coalition Lamuka qui a obtenu plus de 34 % des voix.

En attendant la confirmation par la cour constitutionnelle de ces résultats publiés par la CENI, des voix s‘élèvent déjà. Si Fayulu qui a dénoncé un « putsch électoral » et demandé à l‘Église catholique de dévoiler le nom du vainqueur qu’elle avait identifié lors de sa compilation, la France, une des rares grandes puissances occidentales à se prononcer sitôt, juge les résultats « non-conformes aux attentes des Congolais ».

Et pendant ce temps, des manifestations se déroulent dans certaines villes congolaises dont Kisangani où la police a utilisé des gaz lacrymogènes et procédé des tirs de sommation pour disperser les manifestants.

Mais, on est loin d’en rester là. Africanews vous propose de vivre en direct l‘évolution de la situation en RDCaprès la publication des résultats provisoires de la présidentielle du 30 décembre dernier.

Les heures sont en GMT

14h 20 :

Le président sud-africain dit prendre note des résultats. Cyril Ramaphosa invite la classe politique congolaise à finaliser le processus électoral.

12h 40 :

On pourrait l’appeler “coup de théâtre”. Selon la CENCO, les résultats publiés par la CENI ne correspondent pas à ceux issus de son travail de compilation. De quoi donner du grain à moudre à Martin Fayulu qui dénonçait depuis ce matin un “putsch électoral”.

Ci-dessous la déclaration des évêques publiée par RFI :

12h 30 :

Le camp Fayulu continue de bouder les résultats. “ce qui est sorti ne reflète pas la vérité des urnes. C’est une fabrication”, lance Jean-Pierre Bemba, membre de la coalition Lamuuka cité par Jeune Afrique.

12h 00 :

Un membre du mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) dit faire confiance à la CENCO. Bienvenu Matumbo était l’invité de la châine de télévision francophone TV5.

11h 30 :

Un journaliste figurerait parmi les trois personnes tuées à Kikwit, selon une source sécuritaire citée par Sonia Rolley, notre consoeur de RFI

11h 20 :

Le bilan de la répression de Kikwit grimpe à 6 morts, selon des sources concordantes. Lesquelles font état de commissariats de police et bus d’une entreprise de transport en commun incendiés par les manifestants en colère.

A Kisangani à quelque 2000 kilomètres au nord, des manifestations similaires se déroulent en ce moment. Mais, ici pas encore de victimes humaines ni de dégâts enregistrés. Les manifestants pro Fayulu chantent : “On nous a volé notre victoire”.

10h 40 :

Nos sources font état d’un bilan “provisoire” de trois personnes mortes dans la répression d’une manifestation de supporters de Fayulu à Kikwit, fief de ce dernier.

10h 30 :

Scènes de liesse à Johannesburg. Des partisans de Tshisekedi célèbrent la victoire de leur leader dans la rue.

10h 10 : Des morts et des blessés lors de la répression par la police d’une manifestation à Kikwit, indiquent des sources concordantes qui promettent davantage de détails. 10h 00 :

Que va dire l‘église catholique ? Pour en savoir davantage, il faudra suivre le point de presse qu’entend animer tout à l’heure à 11h 30 la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), annonce Sonia Rolley, journaliste à RFI.

9h 30 :

Le camp Kabila “prend note” des résultats et répond à la France.

9h 20 :

À Mbuji-Mayi dans le Kasaï, des militants de l’UDPS de Tshisekedi ont tenté de pénétrer dans la résidence officielle du gouverneur. Selon son cabinet, Ngoyi Kasanji serait victime de ses prises de position pendant la campagne contre Tshisekedi. Une sorte de règlement de comptes ?

8h30 :

L’ONU déconseille toute violence. Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a appelé toutes les parties prenantes en République démocratique du Congo à “s’abstenir” d’actes violents après la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle donnant l’opposant Felix Tshisekedi vainqueur.

“Le secrétaire général appelle toutes les parties prenantes à s’abstenir d’actes violents et à régler tout contentieux électoral par les mécanismes institutionnels établis conformément à la Constitution de la République démocratique du Congo et aux lois électorales pertinentes”, a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration de presse rendue publique mercredi soir depuis New York.

7h00 :

Paris juge les résultats “non conformes” aux attentes des Congolais

1h00 :

Le camp Tshisekedi et Kamerhe promet la réouverture de l’antenne de RFI ainsisi que la libération des prisonniers politiques.

Avec africanews

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

DEBAT PANAFRICAIN DU 20 01 2019 https://t.co/nbBaO3OlVt
Tchad – Israël : Officialisation de la reprise des relations Le Premier ministre Israël, Benyamin Netanyahu, à la t… https://t.co/RUcuxGcbEN
MADAGASCAR / INVESTITURE DE RAJOELINA : LE PRÉSIDENT PROMET DE MENER LE PAYS A BON PORT: https://t.co/5fb3XmaSeb via @YouTube
PAPIER MADAGASCAR GUY: https://t.co/QMxq4yfoeg via @YouTube

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde