frenhaessw

En Grande-Bretagne, forte pression pour l'indemnisation des anciens combattants africains

Ils ont été de l’aventure de la Seconde Guerre mondiale au côté de puissances occidentales. Plusieurs décennies plus tard, les anciens combattants africains restent ballotés sur la question de leur indemnisation. Un sujet qui a refait surface en Grande-Bretagne et pour laquelle les autorités reçoivent une énorme pression.

02 Mar 2019    

Lord Dannatt est un ancien général de l’armée britannique. Et son avis sur le dossier des anciens combattants est tranché : il faut leur verser et des réparations et dans le meilleur des cas, des excuses pour discrimination.

En effet, des documents du Guardian et de la chaîne qatarie Al-Jazeera ont montré qu’il existait des écarts considérables entre les paiements faits aux soldats africains (noirs) et les soldats blancs durant la Seconde Guerre mondiale. Les Noirs auraient été payés trois fois moins que leurs homologues blancs – même quand ces Blancs étaient issues des colonies – bien que les Noirs fussent parfois contraints, sous la menace et des abus physiques, de participer à cette guerre meurtrière.

Un traitement discriminatoire que le général Lord Dannatt décrit comme “extrêmement injuste”. “Il est absolument juste de reconnaître le service de quiconque, quelles que soient sa couleur et même sa nationalité, qui s’est battu pour la couronne au nom de la cause de la liberté pendant la Seconde Guerre mondiale… S’il y a eu des abus liés à leur service, il est absolument impérieux qu’ils soient identifiés et corrigés dans la mesure du possible”, a-t-il déclaré dans un entretien avec The Guardian.

Faire table rase du passé

Pour clore cette page sombre des relations entre les colonies africaines et la Grande-Bretagne, ce général de l’armée britannique entre 2006 et 2009 recommande un paiement à “titre honorable” aux anciens combattants afin de donner de la substance aux excuses “plutôt vides” faites aux Africains.

Il n’est pas le seul à suivre cette logique. Ces dernières semaines, au moins trois personnalités du gouvernement britannique ont demandé au ministre de la Défense Tobias Ellwood de s’engager à réparer les torts faits aux Africains durant la Seconde Guerre mondiale. Si le ministre de la Défense a assuré que son administration avait pris les choses en main, les résultats tardent toutefois à se concrétiser.

Encastrée dans une rocambolesque tentative de sortie de l’Union européenne, la Grande-Bretagne a entamé une reconfiguration de son carnet de partenariats. Parmi ses nouveaux “amis”, Londres intègre notamment l’Afrique. Mais, elle commence à prendre que pour un partenariat franc, il faudra faire table rase du passé.

Avec africanews

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde