frenhaessw

Dégel historique : Donald Trump accepte de rencontrer Kim Jong-un

Après des mois de menaces nucléaires répétées et appuyées, le président des Etats-Unis Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un devraient se rencontrer «avant mai», signe d'un dégel historique des relations entre les deux pays.

09 Mar 2018    
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, à gauche, en mai 2016 et le président américain Donald Trump, à droite, en mai 2016 Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, à gauche, en mai 2016 et le président américain Donald Trump, à droite, en mai 2016 © Lucas Jackson Source: Reuters

Le président des Etats-Unis Donald Trump a finalement accepté l'invitation du chef d'Etat nord-coréen Kim Jong-un ce 8 mars, après des mois de tensions et de menaces entre les deux pays. La rencontre se ferait «d'ici fin mai». En attendant qu'un accord soit trouvé, le président américain rappelle cependant sur Twitter que «les sanctions [contre la Corée du Nord] seront maintenues». 

C'est par le biais du conseiller national sud-coréen à la sécurité, Chung Eui-yong, dans une déclaration dans la soirée du 8 mars à la Maison Blanche, que Donald Trump a annoncé vouloir rencontrer Kim Jong-un «d'ici fin mai» afin de «parvenir à la dénucléarisation permanente». Un message confirmé par la Maison Blanche dans la foulée. 

Chung Eui-yong a ajouté que la Corée du Nord s'était engagée à mettre en place la «dénucléarisation» de la péninsule coréenne, en excluant de refaire «tout nouveau test nucléaire ou missile» lors des négociations. 

Plus tard dans la soirée, le président américain a reconnu dans un tweet «les grands progrès» dans le dossier nord-coréen, en insistant cependant sur la «dénucléarisation» de la Corée du Nord, qui ne devait pas, selon lui, se limiter à un «gel» provisoire de ses activités nucléaires.

Le 9 mars, le président sud-coréen Moon Jae-in a réagi : «La rencontre de mai restera comme le tournant historique qui a permis de réaliser la paix sur la péninsule coréenne». Une rencontre «historique» mais surtout inattendue au vu de l'intensification des menaces nucléaires ces derniers mois entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, et de leur opposition historique depuis la Guerre de Corée. 

L'annonce de la rencontre entre le président américain et le dirigeant nord-coréen intervient dans un contexte de dégel historique des relations entre les deux Corées, amorcé lors des Jeux olympiques de Pyeongchang, et concrétisé encore récemment le 5 mars par un dîner à Pyongyang, au cours duquel Kim Jong-un a reçu une dizaine de diplomates sud-coréens. 

Avec RT

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde