frenhaessw

Kenya : un don chinois qui fâche des internautes

La Chine a offert 30 000 sacs de riz au Kenya dont plusieurs comtés sont touchés par une terrible famine du fait de la sécheresse. Mais un don qui n’est pas du goût de plusieurs Kényans.

29 Aoû 2019    

Turkana, Bandera, Baringo Wajir, Garissa, Marsabit, …. Ce sont au total 23 comtés sur 47 que compte le Kenya, qui sont touchés par la famine du fait de la sécheresse, ainsi que le révèle l’Autorité nationale de gestion de la sécheresse (NDMA) dans son rapport de mi-saison 2019 rendu public récemment.

Du coup, ce sont plus de 2,6 Kényans vivant dans ces comtés du nord et du centre qui se trouvent menacés par la famine. Mais ces victimes sont loin d‘être abandonnées. Tant il y a des pays partenaires du Kenya.

Parmi ces partenaires, la Chine qui a fait don de 30 000 sacs de riz au gouvernement kényan. « Nous venons de recevoir un don de 30 000 sacs de riz de la République populaire de Chine. Ce don va compléter les efforts du gouvernement dans la distribution de l’aide alimentaire », s’est félicité dans un tweet Eugene Wamalwa, secrétaire du Cabinet du ministère de la décentralisation et des zones arides et semi-arides.

Crise de confiance ?

Mais la satisfaction de M. Wamalwa tranche avec la plupart des commentaires faits en réponse à son tweet. En effet, certains conçoivent mal que leur pays ait eu besoin du riz des Chinois plutôt que de s’approvisionner auprès des agriculteurs locaux.

« C’est honteux ! Nous avons suffisamment de nourriture dans le pays, alors pourquoi ne pas acheter auprès d’agriculteurs locaux », déplore par exemple sur Twitter Abdi Maalim un internaute qui doute de la qualité de ce riz.

Et il n’est pas le seul. « Dons de riz de Chine ? Probablement, du plastique », insinue un autre internaute. « Tout ce qui vient de Chine est en plastique ou a expiré », assène un autre utilisateur de Twitter.

Si ces réactions n’engagent pas l‘État kényan, elles cachent mal la crise de confiance que de Kényans ont vis-à-vis des Chinois. Tant les faits parlent d’eux mêmes. En juin 2017 par exemple, un pont construit par des ingénieurs chinois s’est écroulé quelques semaines après la visite du chantier par le président Kenyatta. Une vingtaine de personnes avaient été blessées.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde