frenhaessw

Cameroun : 70% de l’emprunt obligataire de 150 milliards FCFA que va lancer l’Etat seront consacrés aux infrastructures de la CAN 2019

Les infrastructures de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN), que le Cameroun organisera en juin 2019, vont engloutir 107 milliards de francs CFA sur les 150 milliards de francs CFA que le gouvernement s’apprête à mobiliser sur la bourse des valeurs mobilières de Douala ; ce qui représente 70% de l’enveloppe de financements sollicitée auprès des investisseurs.

24 Oct 2018    

En effet, selon la note d’information qui accompagne cette opération de levée de fonds du gouvernement camerounais, une enveloppe globale de 62 milliards de francs CFA sera affectée au financement des travaux finaux du complexe sportif d’Olembe (banlieue de Yaoundé), de ses stades annexes et ses voies d’accès (36 milliards FCFA) ; ainsi que le complexe de Japoma (banlieue de Douala), ses annexes et ses voies d’accès (26 milliards FCFA). En plus du complexe de Japoma, dans la capitale économique du pays, le stade de la Réunification recevra une dotation de 8 milliards de francs CFA pour des travaux de réhabilitation.

A Garoua, seule ville de la partie septentrionale du Cameroun qui accueillera la grand-messe du foot africain en 2019, une somme de 20 milliards de francs CFA sera investie, dont 8 milliards de francs CFA pour la réhabilitation du stade Roumde-Adja et ses voies d’accès, contre 12 milliards de francs CFA pour la réhabilitation de quatre stades d’entraînement.

Cette dernière dotation budgétaire devrait faire beaucoup de bien à la société Prime Potomac qui conduit les travaux sur ces quatre stades, et qui a récemment essuyé des mouvements d’humeur de ses employés et autres sous-traitants, l’accusant de ne pas honorer ses engagements contractuels et salariaux, à cause des tensions de trésorerie.

A Bafoussam, dans la région de l’Ouest, où un stade flambant neuf est déjà sorti de terre dans la localité de Kouékong, 17 milliards de francs CFA seront investis dans la construction d’un stade annexe et la réhabilitation de quatre autres stades d’entraînement dans les villes de Mbouda, Bafoussam et Bandjoun.

Pour rappel, c’est le 19 octobre 2018 que la Commission des marchés financiers (CMF), le régulateur de la Bourse des valeurs mobilières de Douala (DSX), a donné quitus au gouvernement camerounais, pour lancer un nouvel emprunt obligataire d’un montant de 150 milliards de francs CFA.

Baptisé « ECMR 5,6% net 2018-2023 », cet emprunt obligataire sera souscrit sur la période allant du 29 octobre 2018 au 9 novembre 2018, et sera arrangé par un consortium bancaire formé par la filiale camerounaise de la Société Générale, du camerounais Afriland First Bank et d’EDC Investment Corporation, la branche du groupe panafricain Ecobank dédiée à l’investissement.

Avec investiraucameroun

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

APPEL SUR LE CONTINENT DU 12 11 2018 1) CAMEROUN ; PAUL BIYA NON GRATA EN FRANCE ? 2) COTE D'IVOIRE / PAS DE PREUV… https://t.co/5DSClprvIT
LA GRANDE TRIBUNE DU 12 11 2018: https://t.co/hBMsIrZB0I via @YouTube
KIOSQUE PANAFRICAIN DU 12 11 2018: https://t.co/rW6rUBjRuN via @YouTube
GEOPOLITIQUE INTER DU 09 11 2018: https://t.co/b8ViegaSo2 via @YouTube

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741