frenhaessw

22,8 milliards FCFA pour permettre à l’entreprise postale publique camerounaise Campost, de retrouver l’équilibre en 2021

La ministre des Postes et télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng (photo), a présenté le 30 novembre à Yaoundé, le contrat-plan signé entre l’Etat du Cameroun et la Cameroon Postal Service (Campost), l’entreprise postale publique camerounaise, en difficulté. 

04 Déc 2018    

Selon Mme Libom Li Likeng, la Campost dispose désormais d’une boussole, d’un cadre de référence de ses rapports avec l’Etat, permettant de mesurer et d’évaluer les actions à entreprendre pour les trois prochaines années (2019-2021).

En retour, l’Etat s’engage à soutenir substantiellement la Campost à travers ses trois guichets pour un apport global de 18,31 milliards FCFA, sur un financement global de 22, 87 milliards FCFA. Si tout est mis en œuvre selon la matrice des actions arrêtée, le business plan prévoit l’atteinte de l’équilibre au bout de la troisième année en 2021.

Le contrat-plan sus-cité est fondé sur la restauration de la crédibilité de l’entreprise et l’amélioration des performances globales. Ce plan traduit l’orientation de l’Etat à permettre à la Campost de contribuer activement au développement de l’économie numérique en acquérant des plateformes numériques pour moderniser son offre sur ses différents segments de marché (e-commerce, mobile money, courrier hybride, hébergements de données, etc).

Cependant, a indiqué le membre du gouvernement, sa réussite est conditionnée par la mobilisation active et indispensable de l’ensemble du personnel, afin de saisir cette opportunité et ce coup de pouce salvateur qu’offre l’Etat, à travers le contrat-plan, pour inverser les contreperformances enregistrées ces dernières années, et espérer un sauvetage de l’entreprise.

En effet, l’Etat a engagé le sauvetage de la Campost en nommant un nouveau directeur général le 6 juillet 2016. Cette étape était consécutive à la fin du contrat d’assistance technique pour le redressement de l’opérateur, liant l’Etat du Cameroun et la société française Sofrepost (filiale du groupe La Poste), signé le 2 mars 2010.

Malheureusement, le partenariat engagé avec Sofrepost n’a pas produit les résultats escomptés. Au contraire, au sortir de ce partenariat, la situation financière de l’entreprise était catastrophique avec un chiffre d’affaires d’environ 3,77 milliards FCFA en 2015, en baisse constante depuis 2013, et un résultat net négatif de l’ordre de – 22,41 millions FCFA.

Depuis lors, la Campost vit au rythme des grèves des employés qui réclament plusieurs mois d’arriérés de salaire.  

Avec investiraucameroun

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

LIGNE ROUGE DU 07 12 2018: https://t.co/fZBivnP9nC via @YouTube
LIGNE ROUGE DU 11 12 2018: https://t.co/vDnzvYtJA0 via @YouTube
CAMEROUN/ FECAFOOT COMPRENDRE LA PARODIE D'ELECTION https://t.co/4LBR39oovZ
INTERVIEW BOB BOLABWE MBOKOSO: https://t.co/YtOxTgJY2J via @YouTube

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741