frenhaessw

Le paradoxe Idriss Déby, qui a tant aidé mais qu’on aide si peu…

 Avoir des responsabilités c’est aussi, beaucoup même, savoir anticiper et faire les moins mauvais choix. Le monde entier a payé très cher la chute de Kadhafi qui, sans être un modèle de gouvernance, réussissait tout de même à contenir les velléités terroristes dans sa région. Un peu comme un certain Idriss Déby Itno. D’autant que les derniers attentats lui donne encore une fois raison…

10 Mar 2018    

Huit morts, près de 80 blessés. C’est le bilan du double attentat terroriste ayant frappé le 2 mars dernier la ville de Ouagadougou. Aux environs de 10h, des hommes armés ont surgi dans la capitale du Burkina Faso et tiré sur les passants avant de se diriger vers l’ambassade de France. Quelques minutes plus tard, un autre attaque sur l’Etat-major des armées, où devait se tenir une réunion du G5 Sahel. Le président tchadien, ces dernières semaines, l’avait pourtant répété à la communauté internationale : la lutte contre le terrorisme est prioritaire et mérite qu’on lui accorde d’importants financements. Jusque-là, les mises en garde d’Idriss Déby Itno avaient été ignorées par les puissances occidentales, trop occupées à lui reprocher la gestion de son pays, des années après l’avoir aidé à faire tomber Hissein Habré.

Le président tchadien, ces dernières semaines, l’avait pourtant répété à la communauté internationale : la lutte contre le terrorisme est prioritaire et mérite qu’on lui accorde d’importants financements.

Homme de combats

Aussi loin qu’on s’en souvienne, Idriss Déby Itno semble toujours devoir s’occuper d’un conflit armé. En 1980, après sa formation militaire à l’Ecole des Officiers d’Active de N’Djaména, puis à l’Institut Aéronautique d’Amaury la Grange de Hazebruk, il soutient Hissein Habré, entré en rébellion en mars, contre Goukouni Oueddei, qui dirige le Tchad à cette époque. Le natif de Berdoba (18 juin 1952) fait étalage réelles compétences en matière de tactique militaire. Il est en grande partie responsable de la victoire des rebelles. Après celle-ci, il est nommé commandant en chef des forces armées du nord (FAN). En 1986, il se rend en France où il étudie à l'école de guerre interarmées. A son retour au Tchad, il est nommé conseiller d'Hissein Habré pour la défense et la sécurité. Alors que tout semble bien se passer, la relation entre les deux hommes va soudain se détériorer. Hassan Djamous, un cousin d’Idriss Déby, le remplace au poste de commandant en chef, tandis qu'un autre de ses cousins, Ibrahim Mahamat Itno, devient ministre de l'intérieur. En 1989, Hissein Habré accuse les trois hommes de comploter pour lui prendre le pouvoir. Ils prennent la fuite, le 1er avril, informés que les hommes du président sont en route pour les appréhender.

Idriss Déby est de l'ethnie zaghawa, présente des deux côtés de la frontière tchado-soudanaise. C’est donc depuis le Soudan qu’en 1990, il forme avec d’autres opposants le Mouvement Patriotique du Salut (MPS).

Hassan Djamous est blessé et capturé par les hommes de Hissein Habré. Mahamat Itno, lui, est tué. Idriss Déby réussit miraculeusement à gagner la Libye avant de rallier le Soudan. Idriss Déby est de l'ethnie zaghawa, présente des deux côtés de la frontière tchado-soudanaise. C’est donc depuis ce pays, qu’en 1990, il forme avec d’autres opposants le Mouvement Patriotique du Salut (MPS).

idriss deby arrivee pouvoir emebed

Idriss Déby, alors à la tête du MPS, devient président du conseil d’Etat, puis président de la république.

Le mouvement réussit à faire tomber, avec l’aide de la France, Hissein Habré le 1er décembre de la même année. Chassé, l’ex-président s’enfuit vers le Sénégal. Idriss Déby, alors à la tête du MPS, devient président du conseil d’Etat, puis président de la république. Comme il l’avait promis aux Tchadiens, il dote le pays d’une constitution, la Charte Nationale, le 28 Février 1991. Idriss Déby sera officiellement investi le 08 août 1996 à l’issue des premières élections tchadiennes ouvertes à plusieurs candidats. Puis il sera réélu en 2001, en 2006, en 2011 et en 2016.

En 2000, il lance la construction de l'oléoduc Tchad-Cameroun, qui marque, à l’achèvement du chantier, 3 ans plus tard, le début de la production de pétrole du pays. Le Tchad adhèrera en 2005 à l'association des producteurs de pétrole africains (APPA).

L’économie du pays s’améliore, ce qui ne garantit pas à Idriss Déby la jouissance paisible de ses mandats. En mai 2005, notamment, des rebelles sont sur le point de renverser le régime, mais les forces françaises présentes sur place permettent à Idriss Déby, en visite en Guinée équatoriale pour un sommet de la CEMAC, de rentrer sain et sauf pour reprendre les choses en main. En février 2008, les rebelles tchadiens du Commandement militaire unifié (CMU) lancent une offensive pour s’emparer de N’Djaména. Plus nombreux, ils surpassent les hommes du président tchadien qui ne doit sa survie qu’à une nouvelle aide de la France. Pourtant, aujourd’hui, le président tchadien n’est plus en odeur de sainteté auprès des Occidentaux qui lui reprochent une forte répression de l’opposition et des violations des droits de l’homme. Mais peut-être la cause de ce désamour se trouve-t-elle ailleurs ? En effet, en 2011, il s’oppose à l’intervention militaire contre Kadhafi durant la guerre civile libyenne. Si cette décision est vue comme un soutien à Khadafi, Idriss Déby, lui le sait, faire tomber Khadafi, c’est ouvrir la boîte de Pandore du terrorisme.

En 2011, il s’oppose à l’intervention militaire contre Kadhafi durant la guerre civile libyenne. Si cette décision est vue comme un soutien à Khadafi, Idriss Déby, lui le sait, faire tomber Khadafi, c’est ouvrir la boîte de Pandore du terrorisme.

Le président tchadien ne sera pas écouté. Et malgré le fait qu’il doive faire face à de nombreux problèmes économiques dans son pays, il utilisera les ressources financières tchadiennes pour tenter d’endiguer les conséquences d’une erreur qu’il avait pourtant bien anticipée. Cela lui vaut le désaveu d’une partie de la population tchadienne, qui se demande pourquoi leur premier défenseur les abandonne pour faire ce qu’on attend de lui à un niveau régional.

Alors que son pays souffre de la crise mondiale du pétrole et que les fonctionnaires ne sont pas payés, l’homme d’Etat, devenu président de l’Union Africaine en 2016, milite pour un nouveau mode de financement de l’organisation continentale qui lui assure son indépendance.

Son pays souffre de la crise mondiale du pétrole et les fonctionnaires ne sont pas payés.

Dans le même temps, le président tchadien devient à l’échelle internationale, le symbole de la lutte contre Boko Haram.

L’armée tchadienne contre les terroristes

En janvier 2013, le Tchad envoie des troupes au nord du Mali pour participer à l'opération Serval lancée contre le (Mouvement national de libération de l’Azawad) MNLA. Il faut savoir que les tensions entre le nord et le sud du pays remontent à son indépendance, en 1960. La majorité des ethnies noires sédentaires habite dans le sud, fertile alors que le nord, désertique, accueille les nomades, composés d’Arabes et surtout de Touaregs. Marginalisés depuis 1960 par le gouvernement, dirigé par les élites noires du Sud, les Touaregs se rebellent en 1963 et s’organisent au sein du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), du nom du territoire du nord dont ils revendiquent l’indépendance.

Dans les années 70, Mouammar Kadhafi enrôle au sein de ses milices des Touaregs venus du Nord-Mali. Ces derniers quittent la Libye après la chute du dictateur, en août 2011. Lourdement armés, ils viennent grossir les rangs du MNLA, qui devient militairement supérieur au pouvoir malien.

Quelques années plus tôt, des islamistes algériens issus du groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), lié à Ben Laden, installés au nord du Mali depuis 2003, ont créé, en 2007, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Le 17 janvier 2012, le MNLA déclenche une insurrection touareg destinée à obtenir l’indépendance de l’Azawad. Ses combattants s’emparent des grandes villes du Nord : Tombouctou, Kidal et Gao. Le gouvernement malien déjà dépassé voit surgir un troisième larron. Les islamistes d’Aqmi et ceux du Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) reprennent le Nord-Mali aux Touaregs du MNLA. Un courant islamiste touareg, baptisé Ansar Dine, nait et certains combattants Touaregs s’allient à Aqmi. En juin, la charia (loi islamique) est appliquée dans la région.

Le 10 janvier 2013, les islamistes franchissent la ligne qui sépare le sud et le nord du Mali et s’emparent de la ville de Konna. La France, à la demande du président malien, déclenche alors l’opération Serval et envoie des hommes pour contrer les terroristes.

idriss deby fauteuil

Malheureusement, le zèle du président tchadien a un coût pour son peuple.

Idriss Déby et ses hommes participent à la campagne au cours de laquelle son armée se distingue par sa bravoure. Leur président, pas oublieux pour un sou, rappellera alors au monde que cette situation n’est qu’une conséquence de « la dislocation de la Libye » et de la « dissémination de son arsenal ». En Centrafrique et au Nigeria l’armée du président tchadien lui permet d’acquérir une réputation de destructeur de terroristes. Face à la menace grandissante de Boko Haram, Idriss Déby augmente la participation du Tchad à la Multinational Joint Task Force (MNJTF), une force armée composée du Niger, du Nigeria, du Benin et du Cameroun. Les terroristes souffrent.

Malheureusement, le zèle du président tchadien a un coût pour son peuple. Les caisses de son pays, affaibli par une crise due en grande partie à la chute des cours du pétrole, sont siphonnées par la lutte contre le terrorisme. Il menace alors d’abandonner la guerre contre le terrorisme si la communauté internationale ne le soutient pas davantage. L’Union Européenne réagira en premier. « La contribution du Tchad dans la lutte contre le terrorisme (Boko Haram et Al Qaeda en particulier) est fondamentale pour la stabilité de la région, ainsi que la contribution de tous les pays d'Afrique subsaharienne », déclare le Président du Parlement de l'UE qui promet de soutenir la force militaire du G5 Sahel, une organisation sous régionale fondée en 2014. Les fonds seront en retard, pas les terroristes, qui continuent de frapper. Idriss Déby est quant à lui rappelé à l’ordre à plusieurs reprises dans son pays.

Des partisans president sortant Idriss Deby lors meeting electoral 8 avril 2016 Ndjamena 5 1400 953

Les Tchadiens paient au prix fort la lutte contre le terrorisme.

Lors de son discours d'investiture en 2016, le natif de Berdoba avait annoncé de nouvelles priorités pour son mandat, parmi lesquelles la diversification de l'économie tchadienne, jusque-là trop centrée sur le pétrole.

Idriss Déby annonce vouloir que le Tchad se tourne vers l’agriculture. Jusque-là, très peu d’actions ont été réalisées dans ce sens.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Idriss Déby, un des meilleurs remparts de l’Afrique contre le terrorisme, a du mal à sauver sa propre nation.

La situation du pays se détériore à tel point, que le 2 février 2017, le président annonce que les élections législatives qui devaient avoir lieu en 2016, ne pourront se tenir qu’en 2019, faute de moyens financiers.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Idriss Déby, un des meilleurs remparts de l’Afrique contre le terrorisme, a du mal à sauver sa propre nation.

Servan Ahougnon

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

APPEL SUR LE CONTINENT DU 17 12 2018 PRESENTE PAR VANESSA NGADI KWA https://t.co/gbUNwtkTuG
AU COEUR DE LA PRESIDENTIELLE 2018 MADAGASCAR PRESENTE PAR MICHELE ZILI https://t.co/UadWGeCyTL
KIOSQUE PANAFRICAIN DU 17/12/2018 PRESENTE PAR RAOUL PEPIN MBENA BENA ET STYVE JOCELYN NGOS https://t.co/xGlbQStoL0
LIGNE ROUGE DU 13 12 2018: https://t.co/Ph4zbwXZnE via @YouTube

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde