frenhaessw

Experts de l'ONU tués en RDC : les USA parlent d'inaction de la part de Joseph Kabila

Conseil de Sécurité de l’ONU à New-York, ce lundi. Parmi les sujets débattus, l’assassinat en République démocratique du Congo des experts des Nations unies. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’ONU bouillonne d’impatience quant à la lumière qui doit être faite sur les conditions de la mort de ses deux experts. Les USA dénoncent ‘‘l’inaction’‘ du président Congolais.

13 Fév 2018    

Nikki Haley (voir photo), l’ambassadrice Américaine auprès des Nations unies, s’est adressée au gouvernement congolais dans une ambiance plutôt électrique. Elle affirme avoir remis au président Kabila une liste qui permettrait de lever le voile sur le meurtre des deux experts onusiens. Liste remise directement à monsieur Kabila en octobre dernier et qui contient des noms d’individus qui seraient impliqués dans l’affaire des experts tués.

La représentante Américaine auprès des Nations unies a régi suite à l’intervention de Léonard She Okitundu, le ministre Congolais des Affaires étrangères. Ce dernier accusait (quelques minutes avant l’intervention de Nikki Haley) la secte Kamuina Nsapu d‘être derrière le double meurtre, ajoutant de même que l’enquête en cours était un signe de bonne volonté de la part des autorités de son pays. Il n’en fallait pas plus pour faire pratiquement bondir l’ambassadrice Américaine de son siège.

En ce qui concerne le meurtre, demandez au président Kabila ce qu'il a fait de ma liste. Je lui ai donné une liste et il n'a pris aucune mesure.

« En ce qui concerne le meurtre, demandez au président Kabila ce qu’il a fait de ma liste. Je lui ai donné une liste et il n’a pris aucune mesure. Cette liste est ce que nous considérons comme devant faire l’objet d’une enquête. Et c’est une liste très sérieuse, en référence à la mort de ces deux personnes. », a martelé Nikki Haley.

D’après un porte-parole de la représentation américaine à l’ONU, la liste évoquée par la représentante des USA est « vérifiée » et contient effectivement les noms de personnes directement impliquées dans la mort de l’Américain Michael Sharp et de la Suédoise Zaida Catalan, les deux experts de l’ONU.

Et le porte-parole d’ajouter : « mais à ce jour, aucune action sérieuse n’a été prise ni par le président Kabila, ni par le gouvernement de la RDC, pour enquêter et arrêter les personnes impliquées. »

La Suède elle aussi s’intéresse au déroulement de l’enquête en cours. Elle précise que le plus important pour elle est que le procureur Robert Petit, ainsi que les experts (nommés par le patron de l’ONU) en charge de l’enquête soient « autorisés à travailler et à rendre compte de manière indépendante ».

Aux dires d’un avocat, les principaux témoins dans cette affaire se voyaient régulièrement changer de lieu de résidence à Kinshasa, à chaque fois que le procureur Petit et son équipe devaient les rencontrer.

À titre de rappel, l’Américain Michael Sharp et la Suédoise Zaida Catalan ont été tués le 12 mars de l’année dernière dans le Kasaï.

Avec africanews


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

LE MERITE PANAFRICAIN DU 22 06 2018: https://t.co/aRwuqAn09o via @YouTube
VIEWS ON THE CONTINENT DU 22 06 2018: https://t.co/2rQ5bk6kgx via @YouTube
APPEL SUR LE CONTINENT DU 22 06 2018: https://t.co/1Hl5ykasp2 via @YouTube
LE MERITE PANAFRICAIN DU 22 06 2018: https://t.co/h90R41KhLZ via @YouTube

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741