frenhaessw

L’incontournable chemin de la paix en RCA: la RCA ou la dérive sanglante qui n'a que trop duré

La Centrafrique connait depuis ces derniers jours, depuis ces dernières semaines, des événements sans précédents.  Sans précédents, parce que durs, parce que douloureux, parce que tragiques. Et l’on le dit, non pas pour négliger l’ampleur de l’instabilité sécuritaire qui a secoué le pays durant toutes ces dernières années, mais bien plus, pour montrer la petite différence entre l’instabilité qui caractérise les affrontements de ces derniers jours, de celle des années précédentes, où l’instabilité consistait surtout à maintenir le pays dans le chaos, afin de mieux piller ses ressources, et le maintenir dans une extrême pauvreté. A celle de ces dernières semaines, il ya, quelque chose en plus, quelque chose qui dérange. Pour ceux-là même qui ne désirent même pas l’ombre de la paix en RCA, un facteur gênant est venu s’ajouter, un ennemi à abattre : la Russie. Sauf que, mauvaise nouvelle, celui-là, il est imbattable.

07 Mai 2018    

La présence russe en RCA, dérange t-elle à ce point les personnes qui hypocritement appellent au retour de la paix dans le pays ? Sinon comment expliquer la rhétorique incendiaire qui semble prévaloir ces derniers jours dans ce pays qui, il ya peu encore, ne demandait que la fin de l’infernale instabilité, mieux, le retour d’une paix retrouvée.

Si le president Touadera, lui-même, est allé jusqu'à dire que cela suffit, et que les Centrafricains ont désormais compris, c’est que quelque part, la volonté cachée de ces personnes tapies dans l’ombre qui souhaitent que les Centrafricains s’entretuent n’est plus, si caché que cela. Car, elles attisent, de l’extérieur, les haines, pour rendre impossible le vivre ensemble du peuple centrafricain et détruire ce qui reste du pays que la Russie entend désormais protéger de ses eternels prédateurs. Des prédateurs qui depuis toujours, ont choisi de mettre le pays à feu et à sang, afin de mieux contrôler ses immenses richesses naturelles. Ils sucent sans cesse le sang de la Centrafrique pour se nourrir, au grand dam des populations aux bois, condamnées à être qualifiées de populations très pauvres par les mêmes prédateurs ;qui sont toujours si prompts à appeler a l’aide et au secours en RCA, tellement la situation d’instabilité est grave.

Tellement si grave, qu’on a même annoncé, dans ce pays qui ne demande qu’à vivre en paix, des signes avant-coureurs de génocide.

Sauf que,  face à cette situation, les signes annonciateurs de génocide qui n’ont jamais réellement existé et qui n’existeront probablement jamais, même si la volonté de faire partir le president Touadera est devenu plus qu’une nécessité pour certaines personnes ; face à cela donc, deux facteurs nouveaux sont venus s’ajouter. Et la donne va inéluctablement changer. Des facteurs qui font dire à certains analystes, que la base de la restauration de l’Etat en Centrafrique c’est pour bientôt que l’Occident le veuille ou non.

Le premier facteur est sans doute que les Centrafricains, ont compris ; comme le déclarait récemment le president Touadera, lorsqu’il appelait le peuple centrafricain à ne pas céder à la manipulation de ceux qui sont derrière tous ces affrontements, car en réalité, ils poussent des gens à la confessionnalisation de leurs ambitions, pour le pillage des ressources du pays. Mais bonne nouvelle donc, tous les Centrafricains épris de paix, déduisent désormais que l’attaque du 1er mai dernier, est l’œuvre des ennemis de la paix qui veulent par tous les moyens faire replonger le pays dans un cycle infernal de violence intercommunautaire.

Le second facteur est que la Russie est désormais présente sur le sol centrafricain, parce que invitée par les autorités du pays ; n’en déplaise à ceux qui depuis quelque temps, songent sérieusement à organiser la chute du president Touadera.

En effet, de nombreux analystes africains, s’accordent à dire que depuis l’arrivée de la Russie sur le théâtre sanglant de la RCA, certains, qui considéraient le pays comme leur propriété privée, ou encore comme leur pré-carré, se sentent menacés.

Mais c’est bien dommage pour ceux-là, puisque d’après ces mêmes analystes, la renommée de la Russie, qui elle, n’a jamais colonisé personne en Afrique, et l’efficacité stratégico-militaire de Moscou n’est plus à démontrer.  Et c’est précisément pour ce partenariat et cette coopération militaire que Moscou est bien là aujourd’hui en RCA, et qu’il n’entend pas lâcher prise.

Comme pour dire, que les choses vont bientôt changer en RCA, et de façon radicale, si ce n’est déjà le cas.

Face aux attaques et déstabilisations, seule une volonté politique forte du président Touadera et de ses alliés permettra de restaurer définitivement la paix en République centrafricaine.

Vanessa Ngadi Kwa


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

LE MERITE PANAFRICAIN DU 22 06 2018: https://t.co/aRwuqAn09o via @YouTube
VIEWS ON THE CONTINENT DU 22 06 2018: https://t.co/2rQ5bk6kgx via @YouTube
APPEL SUR LE CONTINENT DU 22 06 2018: https://t.co/1Hl5ykasp2 via @YouTube
LE MERITE PANAFRICAIN DU 22 06 2018: https://t.co/h90R41KhLZ via @YouTube

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741