frenhaessw

Burundi : les États-Unis dénoncent les violences à la veille du référendum constitutionnel

Les États-Unis inquiets quant à la sécurité au Burundi à quelques semaines du référendum constitutionnel prévu le 17 mai prochain.

01 Mai 2018    

“Nous dénonçons les nombreux cas de violence, d’intimidation et de harcèlement commis contre des opposants au référendum”, indique un communiqué du département d‘État américain rendu public ce mardi.

Une dénonciation qui semble procéder du contexte burundais marqué selon les États-Unis par des violences et des intimidations à l’endroit des opposants burundais.

La répression des manifestations contre un troisième mandat de Pierre Nkurunziza causé la fuite depuis 2015 de près de 430 000 personnes, dont des cadres de l’opposition, ont fui ce pays de l’Afrique de l’Est dont la population est estimée à près de 10,5 millions d‘âmes.

Face à une telle atmosphère, les États-Unis appellent Bujumbura à stopper ces violences. “Nous appelons le gouvernement à respecter les obligations juridiques internationales du Burundi concernant les droits à la liberté d’expression, de réunion pacifique et d’association”, poursuit le communiqué de l’ONU.

Un appel peut-être entendu. Les tribunaux burundais ont condamné lundi un responsable du parti au pouvoir à trois ans de prison pour avoir poussé les opposants au référendum dans un lac.

Avec africanews


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

LE MERITE PANAFRICAIN DU 22 06 2018: https://t.co/aRwuqAn09o via @YouTube
VIEWS ON THE CONTINENT DU 22 06 2018: https://t.co/2rQ5bk6kgx via @YouTube
APPEL SUR LE CONTINENT DU 22 06 2018: https://t.co/1Hl5ykasp2 via @YouTube
LE MERITE PANAFRICAIN DU 22 06 2018: https://t.co/h90R41KhLZ via @YouTube

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741