frenhaessw

L'héritier d'Arabie saoudite veut "détruire les idées extrémistes"

Dans un discours historique, le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, a promis de revenir à un islam modéré dans son pays.

07 Nov 2017    

Un jeune prince de 32 ans fait trembler l'ultrarigoriste royaume al-Saoud. À l'occasion du forum de Riyad, qui avait lieu le 24 octobre dernier dans la capitale saoudienne, le prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS) était venu présenter la création d'une nouvelle zone économique sur les bords de la mer Rouge. Alors qu'il détaillait les objectifs de ce méga-projet, qui pourrait attirer des investissements de plus de 425 milliards d'euros, le fils du roi Salmane a été interpellé sur l'islam radical enseigné au pays des deux saintes mosquées. Contre toute attente, le nouvel homme fort du pays s'est alors livré à une dénonciation en règle des « idées extrémistes » diffusées dans le royaume. Et Mohammed ben Salmane de promettre de les « détruire » dès aujourd'hui. Une attaque à peine voilée contre les oulémas conservateurs saoudiens, qui régissaient jusqu'ici la société selon la doctrine wahhabite, version ultrarigoriste de l'islam sunnite.

Problème, en critiquant de la sorte l'islam radical, le jeune prince de 32 ans s'en prend aux fondements mêmes de l'Arabie saoudite. En effet, depuis le pacte scellé en 1744 entre Mohammed Ibn Saoud, patriarche de la famille, et l'imam ultraconservateur Mohammed Abdelwahhab, le politique demeure l'affaire exclusive des Saoud en échange de la diffusion par les oulémas de « l'islam des origines » dans la société saoudienne. Pour l'heure, le futur roi semble avoir marqué des points, en étant à l'origine de la décision d'autoriser les Saoudiennes à conduire, mais aussi en les laissant assister pour la première fois à des rencontres sportives dans certains stades du pays. MBS remportera-t-il son bras de fer contre les oulémas ?

Retrouvez la traduction de la déclaration historique du prince héritier Mohammed ben Salmane :

Présentatrice du forum de Riyad, la journaliste américaine de Fox Business Network Maria Bartiromo demande au jeune prince :

« Votre Altesse, vous avez un pays extrêmement beau. Vous avez les ressources. Mais certains affirment que vous promouvez des idées radicales. Vous avez récemment annoncé que vous autoriseriez bientôt les femmes à conduire. Vous autorisez des investissements étrangers dans votre pays. Pourquoi maintenant ? Qu'est-ce qui a provoqué ces changements dans votre manière de penser ? »

Visiblement peu étonné par la nature polémique des questions, pourtant éloignées de la thématique du jour, Mohammed ben Salmane lui répond :

« Tout d'abord, je ne veux pas sortir du sujet du jour et discuter politique. Mais je serai très bref. L'Arabie saoudite n'était pas ainsi avant 1979. L'Arabie saoudite, et la région entière, ont été marquées par le mouvement d'éveil (Sahwa). Mais après 1979, pour beaucoup de raisons (cela a été abandonné), mais cela n'est pas le bon jour pour en parler. Nous n'étions pas ainsi par le passé. Nous souhaitons seulement revenir à ce que nous étions : un islam modéré ouvert au monde, ouvert à toutes les religions. 70 % du peuple saoudien a moins de 30 ans. Et franchement, nous ne gâcherons pas 30 autres années de nos vies à combattre les idées extrémistes. Nous allons les détruire aujourd'hui. Nous voulons vivre une vie normale, qui traduirait la modération de notre religion, ainsi que nos bonnes coutumes. Nous coexistons et vivons avec le monde. Nous contribuons au développement de notre pays et du monde. Nous avons effectué des pas (importants) dans le passé, et ils sont clairs. Je pense que nous allons éradiquer les résidus d'extrémisme très bientôt. Je ne pense pas que cela soit un vrai défi, car nous représentons les enseignements et les principes modérés de l'islam. Ceci est notre droit, car la vérité est de notre côté. Donc je ne pense pas qu'il y ait de motifs d'inquiétude. »

Avec lepoint


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

PARIS: RASSEMBLEMENT CONTRE L'ESCLAVAGE EN LIBYE DÉGÉNÈRE... https://t.co/U3kGCkON0g
ICIVIL : LA SOLUTION AU PHÉNOMÈNE D’ « ENFANTS FANTÔMES » EN AFRIQUE... https://t.co/7m1YlRaiYK
ITALIE : FUNÉRAILLES POUR 26 MIGRANTES NOYÉES... https://t.co/7RBTzXr70f
LUTTE CONTRE LE COMMERCE DES NOIRS EN LIBYE : SAMUEL ETO’O ENTRE DANS LA DANSE... https://t.co/QajGgsX411

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741