frenhaessw

Automobile : Volkswagen prend ses quartiers au Rwanda

Volkswagen a inauguré ce mercredi sa première usine d’assemblage au Rwanda. Si pour le constructeur allemand il s’agit d’un positionnement stratégique pour conquérir l’Afrique de l’Est, les calculs tombent à pic pour le Rwanda qui tente de réduire ses importations de véhicules d’Asie.

28 Jui 2018    

La stratégie de Volkswagen au Rwanda se dessine en deux pôles. L’assemblage de voitures, notamment les modèles Polo et Passat de la marque dont 5 000 exemplaires devraient être produits dans un premier temps. Tous les engins assemblés seront ainsi destinés aux autres pays africains et à la population locale. Le constructeur allemand entrevoit en outre un système de covoiturage à l’image d’Uber.

Pour gérer ce service, Volkswagen a fait appel à une entreprise locale, tandis qu’une autre a été sollicitée pour développer une application smartphone en lien avec le service. Pour ces différents projets, ce sont quelque 1 000 emplois qui seront créés pour des investissements estimés à 15 millions d’euros, assure le groupe.

Réduire les importations d’objets de seconde main

Thomas Schafer, le PDG de Volkswagen Afrique du Sud justifie le choix de ces investissements au Rwanda par sa stabilité économique et la relative sécurité qui y règne. Mais c’est surtout que le Rwanda reste une marché plus ou moins vierge en terme de véhicules neufs. En 2017, 300 000 voitures y ont été immatriculées au Rwanda pour une population de 12 millions de personnes, selon les registres des autorités fiscales. La plupart de ces véhicules étaient des voitures d’occasion importées du Japon.

À Kigali également, l’arrivée de Volkswagen s’inscrit bien dans les lignes du chef de l’Etat Paul Kagame qui a décidé de minimiser au maximum les articles d’occasion. À maintes reprises, l’homme fort du Rwanda a signifié que l’Afrique ne devrait pas être le dépotoir des articles d’occasion. “L’Afrique et le Rwanda méritent mieux et c’est une façon de montrer que nous pouvons nous le permettre”, a-t-il martelé.

Ce point de vue sur la consommation l’a conduit à interdire l’importation au Rwanda de vêtements de seconde main en provenance des Etats-Unis. Une mesure que le Rwanda a payée cash puisqu’il a été retiré de l’AGOA, un traité de partenariat entre les Etats-Unis et certains pays africains.

Avec afriquemedia


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

ACTIVITES PRESIDENTIELLES DU 19 07 2018: https://t.co/bjuDYc9nwU via @YouTube
KIOSQUE PANAFRICAIN DU 19 07 2018: https://t.co/I0FurBKeQm via @YouTube
LIGNE ROUGE partie 1 DU 20 07 2018: https://t.co/B0P1lh5F9m via @YouTube
ACTIVITES PRESIDENTIELLES DU 20 07 2018: https://t.co/WbnyZBrjmm via @YouTube

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741