frenhaessw

Au Tchad, le président Déby dresse un sombre tableau de la situation économique

Au Tchad, Idriss Déby annonce un retour aux années avant pétrole. Ce week-end, alors qu'il prenait la parole à une assemblée générale des opérateurs économiques du parti au pouvoir, le président tchadien a appelé à investir dans le monde rural et oublier le pétrole. Le chef de l'Etat a aussi indiqué que pour les fonctionnaires, il faut envisager la fin des augmentations de salaire.

14 Nov 2017    
Le président tchadien Idriss Déby lors d'une conférence sur la crise des migrants, à Paris, le 28 août 2017. Le président tchadien Idriss Déby lors d'une conférence sur la crise des migrants, à Paris, le 28 août 2017. © Ludovic MARIN / AFP

Le chef de l’Etat est revenu longuement sur la nécessité pour les opérateurs économiques d’investir dans le secteur rural et d’oublier le pétrole qui a alimenté les rêves depuis 2003. Pour les travailleurs du secteur public, l’heure est à l’austérité.

« Avec le pétrole, de nouveaux langages sont sortis : augmentation des prix, augmentation de salaire, augmentation, augmentation… La réalité nous a rattrapés, maintenant on refuse de revenir en arrière. Mais on est obligés de revenir en arrière, on va être là où on était en 2003... », explique sans détour Idriss Déby.

Le chef de l’Etat se fait peut-être l’écho, sans le dire clairement, des mauvaises perspectives qui s’annoncent pour l’économie tchadienne. Largement dépendant des ressources pétrolières, le Tchad ne reçoit presque plus rien de la vente de son brut qui est absorbée depuis deux ans par le remboursement des créances dues au trader suisse Glencore.

Le Tchad avait contracté ce prêt pour acheter des parts dans le consortium qui exploite le bassin pétrolier de Doba, au sud du pays. Mais avec la chute des cours du brut, la grande partie des recettes pétrolières est dédiée depuis deux ans au remboursement de cette créance.

Les différentes tentatives pour obtenir le rééchelonnement de la créance ont échoué. Ce week-end encore, une délégation ministérielle envoyée à Paris à cet effet est rentrée bredouille.

Avec RFI


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

PRESSE-COTE D’IVOIRE : UN PLAN DE 10 MILLIARDS FCFA POUR ÉVITER LA FAILLITE À FRATERNITÉ MATIN ADOPTÉ... https://t.co/DWLOt0LQp7
UN ASTÉROÏDE ÉNORME FONCE VERS LA TERRE, LA DATE DE SON ARRIVÉE EST DÉJÀ CONNUE... https://t.co/0UeyPQiVQu
LE FIASCO EN LIBYE, MA «PIRE ERREUR» CONFESSE OBAMA... https://t.co/T2iOsbsJf7
ALGÉRIE : BOUTEFLIKA COMPTE BRIGUER UN CINQUIÈME MANDAT EN 2019... https://t.co/oAudvpSc3v

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741